Rien n'est de plus étonnant qu’être étonné par quelque chose que l'on n'attendait pas, surtout quand il s'agit de...

On connait la chanson

13:30:00 Inglourious Cinéma 0 Comments


         Rien n'est de plus étonnant qu’être étonné par quelque chose que l'on n'attendait pas, surtout quand il s'agit de me faire visionner un film de Alain Resnais. Je remercie donc ma compagne qui m'ouvre ainsi vers d'autres chemins que je ne connaissais pas, des chemins pleins de promesses et de chansons françaises.

          Il est difficile à résumer, car à proprement parler il n'a pas un début clairement défini. Passons sur un intermède musical étrange, dans un bureau, avec des nazis, on plonge dans le quotidien d'un groupe de personnes. Odile et Claude, un couple qui s'enfonce dans la routine alors que l'un des anciens amant d'Odile refait surface. Il y a aussi Marc un arrogant agent immobilier ; Camille guide touristique et férue d'histoire comme l'employé de Marc, le sympathique Simon. Leurs vies vont se croiser au gré de leurs désirs de leurs pensées en chanson où pas …

          Dés le début, j'ai cru que je n'allais pas continuer mais le ton décalé qui se développe rapidement fait rire assez vite et Alain Resnais maîtrise avec facilité les ajouts musicaux multiples qui parsèment le récit. Alors qu'il avait déjà essayé ce principe dans « La Vie est un Roman » (1983) avec un accueil assez froid du public, il récidive ici avec bonheur dans une histoire signé par le duo Jaoui/Bacri.

          On parle ici d'apparences, de l'image que l'on peut laisser à l'autre d'une façon erroné où de celui qu'on veut laisser paraître, c'est ainsi que l'un passe pour un indécrottable « je sais tout » alors qu'il est sous le charme d'une guide, le vieux râleur agace tout le monde, l'agent immobilier veut passer pour un brave mec alors que c'est un Don Juan de pacotille … Dans un film choral parfaitement maîtrisé, Alain Resnais orchestre ce mélange de vies avec brio, la musique devient quant à elle le principal vecteur de rire, de peine et de chagrin le tout sans aucune fausse note, les chansons aussi vielles que variées sont un parfait patchwork de la variété françaises et sortent a chaque fois avec un timing imparable.

          Et ceux qui touchent aussi au but, ce sont les acteurs présent et que Resnais dirige avec beaucoup d'aplomb. Pierre Arditi est un beau râleur alors que sa femme Sabine Azéma, pétillante, drôle et séduisante revoit son ex-mari. Ce qui n'est pas très drôle pour Jean-Pierre Bacri, le taiseux, le franc du collier, qui ne ménage personne. Et celle qui n'est pas ménagée c'est la pauvre guide Agnès Jaoui, enfermée et bouffée par son quotidien à écouter des André Dussollier, un véritable érudit amoureux de l'histoire qui s'échappe de son quotidien avec son patron le dandy Lambert Wilson, un bel homme dont l'arrogance n'a d'égal que sa couardise ...

Resnais connait bien la chanson et c'est diablement bon !!!

ON CONNAIT LA CHANSON
Réalisé par Alain Resnais
Sortie en salle le 12 Novembre 1997

Suite à un malentendu, Camille s'éprend de Marc Duveyrier. Ce dernier, séduisant agent immobilier et patron de Simon, tente de vendre un appartement à Odile, la soeur de Camille. Odile est décidée à acheter cet appartement malgré la désapprobation muette de Claude, son mari. Celui-ci supporte mal la réapparition après de longues années d'absence de Nicolas, vieux complice d'Odile qui devient le confident de Simon.

0 commentaires:

Rechercher dans ce blog