A l'époque ou est sortie « Tigre et Dragon » je ne fréquentais pas régulièrement les cinémas, j'étais donc passé en 2000 à coté du...

Tigre et Dragon

20:16:00 Inglourious Cinéma 2 Comments

A l'époque ou est sortie « Tigre et Dragon » je ne fréquentais pas régulièrement les cinémas, j'étais donc passé en 2000 à coté du gros succès de cette année là. Je l'ai donc vu quelques années après et au final je n'étais pas allé jusqu'au bout, le film ne m'avait pas intéressé, toutefois je finis toujours un film que j'ai commencé, même si il y a quelques années que cela traîne. Petit rappel pour ceux qui ne le connaissent pas, ce n'est pas un documentaire animalier mais un wuxapian dont les cinéastes comme Ang Lee ont le secret …

Li Mu Bai est un grand guerrier, aux exploits si grands qu'il possède une aura légendaire, tout comme sa science des arts martiaux et de son épée « Destinée ». Mais un jour, las de tous ses combats, il se retire et confie son épée à une vieille amie, Shu Lien avec qui, il vécut beaucoup d'aventures. La seule exigence de Li Mu Bai étant de la remettre au seigneur Te mais avant que cela puisse être fait, l'épée est volée par une femme habile qui ne rêve que de liberté, la jeune et impétueuse Jiao Long. Un vol qui ne ravit pas Li Mu Bai et Shu Lien qui doivent reprendre du service pour récupérer l'épée et arrêter une dangereuse criminelle ….

Mon erreur quand j'y repense est de n'avoir attendu que le coté castagne de ce film. Une erreur monumentale tant le film de Ang Lee se place au dessus de ça. Si le film reprends les thèmes classiques du wuxiapian, opposition bien/mal, relation maitre/eleve ainsi que les notions de désir, de possession ou encore d'appartenance, dans celui-ci Ang Lee place la femme au centre de tout. Les trois personnages féminin que son Jiao Long, Shu Lien et Jade la Hyène incarne trois destins de femmes différents, au désir commun, a la volonté farouche de s'opposer a une société patriarcale qui les étranglent, malgré tout Shu Lien ce confirme a cette règle malgré son coté aventureuse, tandis que Jade la Hyène choisit une vie de renégate, il ne reste que Jiao Long pour cristalliser cette fougue, cette envie de bouger.

Et qui de mieux que Zhang Ziyi pour incarner Jiao Long, belle, naturelle, gracieuse et pourtant un volcan bouillonne à l’intérieur, une force explosive qui détonne et qui fait avancer tous les personnages. Elle explore tout ce qui s'offre a elle, Li Mu Bai reconsidère sa vie tout comme Shu Lien et cette intrigue tant amoureuse que guerrière se rajoute à l'aspect purement poétique des images. Chaque combat sonne comme un balai, qu'il soit filmé sur la cime d'un arbre ou encore sur les flancs d'un toit et font échos aux sentiments personnels de chaque personnage. On peut ainsi admirer l'immense travail d'un homme de l'ombre, l'immense Yuen Woo-Ping qui est en charge des chorégraphies, un plus pour soutenir le boulot d'Ang Lee qui n'a pas l’expérience pour gérer les scènes de combats, ce qui ne l'empeche pas de mener à bien son film, son récit ambitieux bien qu'un poil alambiqué par instant et populariser ainsi un genre trop peu connu chez nous.

Je vous ai déjà parlé de Zhang Ziyi, une actrice largement à la hauteur qui a cette fabuleuse capacité a jouer les deux faces d'une même pièce. Ensuite on trouve l'excellent Chow Yun-Fat ainsi que Chang Chen, tout deux tenant des rôles masculin bien précis, le premier est un maître en arts martiaux, le second l'amant, deux rôles diamétralement opposés qui ont pourtant le même but, conquérir Jiao Long. On peut compter aussi sur Cheng Pei-Pei en redoutable criminelle ou encore sur l'élégance de Michelle Yeoh, le coté face de Li Mu Bai, aussi téméraire que lui dans le fond.

Si les combats par câbles m'exaspèrent un peu ne passez pas à coté de ce superbe film ...


TIGRE ET DRAGON
Réalisé par Ang Lee 
Sortie en salle le 4 Octobre 2000

Dans la Chine du XIXème siècle, Li Mu Bai, virtuose des arts martiaux, possède une épée légère, rapide et magique nommée "Destinée". Elle est l'objet de nombreuses convoitises. Las des combats, Li Mu Bai décide de confier "Destinée" à une excellente guerrière, Yu Shu Lien, à qui il n'ose pas avouer son amour. Celle-ci doit remettre la fameuse épée au seigneur Té, mais une fois la nuit tombée un habile voleur parvient à la lui dérober. A la résidence du seigneur Té, Shu Lien fait la connaissance de Jen, la fille du gouverneur Yu, qui a été promise à un homme qu'elle n'aime point et ferait tout pour mener une vie aussi libre que Shu Lien. Mais l'apparente candeur de Jen cache un sinistre secret ; elle travaille de concert avec la terrible Jade "La Hyène" et n'est autre que l'auteur du vol de "Destinée". Li et Shu Lien partent alors à la poursuite de Jen pour récupérer l'épée aux vertus magiques.

2 commentaires:

  1. Je ne suis pas fan du wuxiapang (je suis plus terre à terre) et le fait est que ce film est surtout une belle promo du genre pour les occidentaux. Mais reste que c'est bien fait et les acteurs jouent bien (même si Chow Yun Fat n'est pas du tout de ce genre).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sur que l'aspect "Fait pour le public occidental" lui enleve un brin d'authenticité, mais c'est une belle façon de le faire découvrir

      Supprimer

Rechercher dans ce blog