Il y a des choses que l'on fait par amour; pour moi, ce fut d'aller voire le jour de leurs sortie d'abord le dernier James ...

Le Hobbit: un voyage inattendu

19:08:00 Inglourious Cinéma 26 Comments

Il y a des choses que l'on fait par amour; pour moi, ce fut d'aller voire le jour de leurs sortie d'abord le dernier James Bond, puis le hobbit. J'avoue que je ne me serai pas embarqué seule pour une nouvelle trilogie de peter Jackson. Mais bon nous voilà parti pour le hobbit, l'aventure inattendue. J'avoue, ne pas avoir lu le livre originel, malgré avoir adoré me plonger dans les seigneurs des anneaux.
Nous revoilà immergé dans ce monde hobittesque. Ce film est le pré quel du seigneur... on retrouve bilbot avant sa grande fête, ou il raconte sa jeunesse. C'est un bilbo sacquet casanier chérissant napperon et vielle vaisselle qui accepte d'être embrigadé par treize nains en colère, et Gandalf le magicien que nous rencontrons.
Ce premier opus, nous présente les nains partis a la reconquête de leurs terres. Terres tombées sous l'emprise d'un dragon , du mal, déchéance causée par l'amour et l'appétit d'or, soixante ans au par avant. Nous rencontrons donc ces treize nains, nous découvrons leurs armes de prédilections les histoires de certains, et surtout le nain « beau gosse », celui qui m'a fait passé les deux tiers du film a me dire « il ressemble à Aragorn, pinaise qui est cet acteur , il a quelque chose de Viggo Mortensen, c'est marrant ce personnage comme … il me rappelle quelqu'un » , le nain héritier du trône, courageux et vaillant; têtu et obstiné, avec une quête, des haines, des inimitiés.
Mais on verra, surtout la métamorphose du hobbit en hobbit courageux!
Le petit soucis de ce film, est la première heure et demi, qui ma semblait aussi longue que l'autre moitie m'a semblait palpitante, puis ce film m'a quand même laissé un goût de déjà vu, en espérant que le second se démarque plus des trames des précédents.

C'est quand même un film à voire, surtout pour ne pas être perdu au moment ou sortira le prochain 


Critique :

Après la douce prose de ma compagne, me voilà, grand, chevelu et poilu, venir vous raconter mon expérience du Hobbit. Comme beaucoup de personnes les adaptations de l'œuvre de Tolkien, m'ont poussé a me plonger dans cette contrée aussi vaste qu'hostile, commençant pas la trilogie du Seigneur des Anneaux, une fresque épique et majestueuse, opposant dans une course effrénée le bien et le mal. Puis je suis tombé sur le Hobbit et comme le personnage, le livre est petit, concis et drôlement enfantin, c'était ainsi que J.R.R Tolkien ébaucha pour le plaisir de ses enfants et ensuite du notre les contours et prémices de ce qu'allait être le Seigneur des Anneaux.


Quand on est fan de cet univers, des films, des livres, on a envie que d'une chose c'est de voir Peter Jackson mettre ses corones sur la table et dire moi je fais ce film; mais si seulement cela c'était passer ainsi on aurait pas attendu presque 10 ans pour le voir en salle, d'abord Sam Raimi au commande, il atterri ensuite dans les bras de Del Toro, mais le réal n'a pas de chance, il prends dans la gueule la grève des scénaristes puis doit faire face au ennuis financier de la MgM, pas des petits, des soucis qui aurait signé l'arrêt de mort d'une multitude de projet a même de les renflouer (James Bond si tu nous lis), les nombreux reports auront eu ainsi la foi de notre mexicain préférer. Alors que tout espoir semblé perdu, vint donc notre sauveur, découenné des kilos qui le lestait dans le Seigneur des Anneaux, affuté, prêt a batailler, Peter Jackson est au manettes de « son » bébé, annonçant un dyptique, puis un troisième film, une trilogie pour en introduire une autre …

Voir Peter Jackson en faire une trilogie me réjouis, elle m'inquiète aussi énormément, sans douter des capacité de l'équipe sur ce film, tiré trois films de plus de 2h30 d'un bouquin de 300 pages (A peu près) je trouve cela « trop » est malgré le bien que j'en pense ce premier opus. Nous commençons le film peu de temps avant la fête en l'honneur de Bilbon, ce vieux bougre ressasse les souvenirs du passé, quand il s'aperçoit qu'il n'a pas tout raconté a Frodon; une introduction sur l'imperiale cité d'Erebor, haut lieu des nains en proie a un vilain dragon, puis c'est ainsi que l'on embarque dans un voyage inattendu, 60 ans plus tôt  Bilbon ne reconnaissant a peine Gandalf, se retrouve malgré lui a accueillir une communauté bien envahissante, 13 Nains et 1 Sorcier, ces nains mené par Thorin veulent récupérer leur terre, mais il leur manque un cambrioleur, rôle parfait d'apres Gandalf pour Bilbon, mais il ne veut pas, trop peur de laisser son confort. Malgré tout, l'excitation du voyage, le pousse a partir et a changer de vie, sur c'est chemins se dresseront des Ouargues, des Elfes, des Golems …

Premier constat, c'est toujours un plaisir immense de retrouver la terre du milieu, Peter Jackson ne nous ment pas et nous replonge dans ces vertes contré, après le film ce découpe en deux parties, une trop longue mise en place, juste égayé par l'histoire d'Erebor, un introduction qui s'étire beaucoup, le banquet des Nains est interminables, puis l'histoire n'avance pas, mais des qu'ils partent de Fondcombe, cela s'accélère, les personnages sont confronté au mal, ils en chient, Thorin se confronte a un vieil ennemi, les relations se tendent, on se dispute puis on se rabiboche le tout avec humour; si le scénario me conforte dans ce que je pensais sur l'étirement de certains points, le ton léger, l'humour et les références font mouche (La rencontre Gollum/Bilbon un régal). Quand a Peter Jackson il n'a rien perdu de son talent, déjà en 2D le film est magnifiques, une vrai brochure touristiques, les décors que l'on reconnaît au premier coup d'œil (Fondcombe, La Tour de Garde d'Amon Sul, Cul-de-Sac) ensuite Erebor, une cité nain gigantesque; des maquillages réussis et varié pour les 13 nains, un bémol cependant sur la tête de certains méchant qui ne sonnent pas vrai; ainsi que ce coup d'œil pour mener son récit a bien, a l'aise dans l'humour, le burlesque, et même le chant, on sent bien l'influence du livre, avec sont lot de péripétie, un banquet impromptu de Troll, des Géants qui se battent, des Ouarges qui attaquent, une poursuite aussi ludique que dantesque dans un repère de Gobelins et une bagarre finale aussi intense que réussi pour finir sur un plan alléchant, « L'œil de Smaug » …

Un casting assez affolant, on retrouve tellement d'ancien, Ian Holm, Elijah Wood, puis des Christopher Lee qui fait coucou en Saroumane, les élégants Hugo Weaving et Cate Blanchett dans les rôles respectif de Elrond et Galadriel; Mithrandir tient ici un rôle clé, Sir Ian McKellen si bon et sympa sous sa barbe grise, une air si malicieux qu'on en oublierais c'est pouvoir; Martin Freeman qui a fait le bon choix, une retenue tout british, une certaine tendresse se dégage quand on le voit tout comme la maladresse dont il peut faire preuve, avec toute fois un cœur énorme; les Nains aussi ont un casting assez riche, mais de leur nombre, peu ressorte du lot, déjà Richard Armitage est a classer dans la cour des grands, un personnage similaire a celui d'Aragorn, un charisme, une autorité, une force incroyable se dégage de son personnage, qui tire de son passé cet aura a même de le guider vers son but; ensuite on voit beaucoup Kili et Fili deux frères assez joyeux joué par Aidan Turner et Dean O'Gorman, puis Ken Stott qui incarne la sagesse dans son rôle de Balin … Et n'oublions pas Andy Serkis « Gooollumm, Gollummm …. »

Passer le temps a s'adapter au ton forcément plus léger, "Le Hobbit" nous transporte avec vigueur dans une terre que l'on a jadis aimé et qui se livre a nous une nouvelle fois malgré la lenteur de la première heure



LE HOBBIT: UN VOYAGE INATTENDU
Réalisé par Peter Jackson
Sortie en salle le 12 Décembre 2012

Synopsis:

Alors qu'il croise par hasard la route du magicien Gandalf le Gris, Bilbon rejoint une bande de 13 nains dont le chef n'est autre que le légendaire guerrier Thorin Écu-de-Chêne. Leur périple les conduit au cœur du Pays Sauvage. Bien qu'ils se destinent à mettre le cap sur l'Est et les terres désertiques du Mont Solitaire, ils doivent d'abord échapper aux tunnels des Gobelins, où Bilbon rencontre la créature qui changera à jamais le cours de sa vie : Gollum. C'est là qu'avec Gollum, sur les rives d'un lac souterrain, le modeste Bilbon Sacquet non seulement se surprend à faire preuve d'un courage et d'une intelligence inattendus, mais parvient à mettre la main sur le "précieux" anneau de Gollum qui recèle des pouvoirs cachés… Ce simple anneau d'or est lié au sort de la Terre du Milieu, sans que Bilbon s'en doute encore…

26 commentaires:

  1. Je vois que toi aussi tu es positif avec ce premier volet. Hâte de le voir demain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me fous du ton léger voire différent. Je m'attendais à ça étant donné que la quête est moins imposante que celle du Seigneur des anneaux. Néanmoins j'ai été réellement comblé de retrouver un terrain connu bien que l'aventure s'y déroule avant. La Terre du milieu est toujours aussi fascinante et ce premier volet est une expérience unique au cinéma. J'ai eu l'occasion de le voir en 48 images/secondes et c'est une nouvelle vision du cinéma. On est plus dans le direct et on se croirait vraiment devant un film live si tu vois ce que je veux dire. Et on s'y adapte facilement. La 3D permet de magnifiques panoramas, de la grande profondeur (à Focombe c'est le panar) et quelques projections salutaires. Le début d'une grande aventure.

      Supprimer
    2. Je suis que tu est apprécié, en plus ta première experience Tolkien au cinéma. Pour ma part je l'ai vu en 2D, car je n'avais pas envie de supporter la 3D, sinon le HFR il ne t'a pas fallu trop de temps d'adaptation ??? Car sa eu un accueil mitigé

      Supprimer
    3. Oui je n'ai entendu que des avis négatifs lors des premiers tests mais cela a changé depuis. Perso l'habitude est venue très vite et ce dès que l'on se retrouvait dans la Compté! Donc je ne me suis pas ennuyé avec ce format qui confère une vraie relation entre l'action et le spectateur. C'est franchement rare que je parle en bien de 3D (la dernière je crois que c'était pour Men In Black 3 et ironiquement c'était une conversion), mais là whaow! Et puis comme tu le dis magnifique première expérience.

      Supprimer
    4. Moi j'ai préféré assurer, je l'ai vu en 2D, j'avais trop peur de me gâcher la séance, mais sa m'encourageras pour le prochain, en tout cas meme en 2D c'est splendide. Ceci dit ta eu du bol de le voir en HFR, il y a peu de salle qui ont pus le passer comme sa, moi la dernière 3D que j'ai trouvé géniale c'est dans Titanic.

      Sinon ma bannière tant pense quoi ?

      Supprimer
    5. Après c'est une question de point de vue. Je ne vais voir en 3D que quand j'y suis forcé ou quand j'en ai vraiment envie. Pour ta bannière, c'est un des meilleurs plans du film, très bon choix.

      Supprimer
    6. Oui moi aussi, mais a Bordeaux il y a un cinéma qu'on préfère avec Cécile (CGR), son défaut c'est que sur les grosses sorties, il ne se contente que de la 3D, alors des fois on accepte et des fois on va a l'Ugc qui est a 500 m pour le voir en 2D, donc sa dépends

      Supprimer
    7. Pour The Hobbit, ça valait le coup en tous cas. A voir donc pour l'an prochain.

      Supprimer
    8. Meme si j'attends les prochains, j'ai des doutes sur la qualités du scénario, j'ai trop peur qu'il soit étiré a rallonge

      Supprimer
    9. Le trois sera à mon humble avis et selon ce que j'ai entendu le pendant qui relie les deux trilogies. Le 2 sera normalement une conclusion de l'histoire de Bilbon.

      Supprimer
    10. Une manière comme une autre de broder, je ne suis pas persuader de son utilité, mais si c'est bien fait je serais aussi content

      Supprimer
    11. Perso je demande à voir. Franchement je suis heureux de revenir à un univers si riche sans avoir l'air con. De plus, Jackson évite totalement de nous refaire les présentations. Là ça aurait été très lourd.

      Supprimer
    12. C'est surtout que le Hobbit n'est pas le premier tome d'une histoire, ce n'est pas comme avec Star Wars, il y a 6O ans entre le Hobbit et le SDA doonc le positionner en tant qu'un pseudo "episode 3" le dernier film je reste sceptique

      Supprimer
    13. Mais attention, Jackson ne fait pas un troisième volet avec du vent. IL a utilisé des histoires notées après Le seigneur des anneaux racontant justement certains passages manquants. Ce n'est pas pris à la légère surtout que cela reste un défi de nos jours de faire une trilogie préfabriquée. Même Lucas ne les as pas fait à la suite.

      Supprimer
    14. Je n'ai pas dis sa, tu dois voir que j'aime autant que toi le SDA, je sais bien que l'histoire peut continuer, j'ai surtout peur qu'il sorte de l'histoire du Bilbon le hobbit, Jackson est un fan, j'ai confiance, mais cela ne m'empeche pas d'etre sceptique

      Supprimer
  2. Tu connais déjà mon avis qui n'est finalement pas si éloigné du tien. En effet, j'ai moi aussi préféré la seconde partie du film (quand ils quittent Fondcombe) qui est nettement plus rythmée et qui donne assurément envie de découvrir la suite. La première souffre malheureusement de quelques longueurs. Néanmoins, cela reste un divertissement de qualité, tout aussi épique que "Le Seigneur des Anneaux", bien qu'un peu plus léger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans ces faiblesses dans la première partie, je pense qu'il surpasserait la communauté de l'anneau, d'ailleurs le Hobbit a un déroulement d'intrigue qui est similaire au SDA, mais en plus léger, ce que j'apprécie

      Supprimer
  3. Bon, comme je l'ai déjà dit un peu partout chez nos amis blogueurs, je n'irais pas voir ce Hobbit au cinéma parce que l'univers ne me parlent pas, surtout si la première heure et demi est ennuyeuse. Peut-être le verrais-je à sa sortie vidéo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu gacherais ton argent alors, je comprends ton avis et le respecte

      Supprimer
  4. Petite déception pour moi, 2h45 trop longues car peu de chose à dire, le début est effectivement lourd... 2/4

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ton point de vue, c'est en effet sa faiblesse

      Supprimer
  5. Très décevant pour ma part, trop éloigné de l'ambiance de la première trilogie, et très enfantin, donc forcément, artificiel et peu crédible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ton point de vue ... je le saisi même assez bien, cela m'a déconcerté mais je m'y suis fait car ils sont différents, bon il n'est pas parfait surtout une première moitié trop longue

      Supprimer
  6. Les longueurs ne m'ont pas gêné, les jeux d'acteurs étant excellents, même quand l'aventure tourne un peu en rond, c'est pour offrir des instants plus légers, plus drôles, avant de revenir à une scène sérieuse. Donc pour moi, un excellent film, très peu à redire à part des références au Seigneur des Anneaux qui ne sont pas toujours utiles (mais on verra avec le troisième épisode comment Jackson lie les deux trilogies, ce qui n'est pas une mince affaire).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une affaire de gout, d'envie, mais les longueurs sont rédhibitoire a mon gout, sauf que j'ai beaucoup aimé comme tu peut le voir, un univers pareils me fascine et j'attends avec envie la suite, donc la batailles des 5 armées

      Supprimer

Rechercher dans ce blog