LA MORT AUX TROUSSES Réalisé par Alfred Hitchcock Sortie en salle le 21 Octobre 1959 Synopsis: Le publiciste Roger Tornhi...

La Mort aux Trousses

16:15:00 Inglourious Cinéma 4 Comments





LA MORT AUX TROUSSES
Réalisé par Alfred Hitchcock
Sortie en salle le 21 Octobre 1959

Synopsis:

Le publiciste Roger Tornhill se retrouve par erreur dans la peau d'un espion. Pris entre une mystèrieuse organisation qui cherche à le supprimer et la police qui le poursuit, Tornhill est dans une situation bien inconfortable. Il fuit à travers les Etats-Unis et part à la recherche d'une vérité qui se révèlera très surprenante.






Critique:

La mort aux trousses a été pendant pour moi qu'une image dans ma tète, celle ou Cary Grant est poursuivie par cet avion qui le mitraille, une image si forte qui suffit pour vous mettre le titre dans la tête, c'est dire la capacité de ce film a captivé, « La Mort aux Trousses » est un film d'Alfred Hitchcock sortie en 1959.

Roger Tornhill est un publiciste de renom, une vie a deux cents a l'heure qui l'amène a courir, de rendez vous en rendez vous, après que son assistante l'ai accompagné, Roger vas a un rendez vous d'affaire, tout ce passe bien jusqu'à ce qu'on l'appelle a l'accueil, deux l'homme l'attendent et le force a monter dans une voiture pour le conduire a un mystérieux ravisseur. Cet homme le prend pour quelqu'un d'autre, un espion nommé Kaplan et n'en démord pas, Roger ne peut que subir les événements en niant tout ce qu'on lui dit; forcé a boire, ils veulent se débarrassé de Tornhill, par chance il en réchappe. Mais le lendemain personne ne le croit, Roger vas partir au péril de sa vie cherchez a savoir la vérité ….

C'est le film d'espionnage a la Alfred Hitchcock !!! Un homme normal qui est plongé dans une situation extraordinaire, Roger Thornhill est manipulé tout le long du film, jouant le rôle d'un autre qu'il ne connait pas, c'est une mise en abime bien subtile mise en place dans le scénario du film, un scénario extrêmement bien ficelé qui nous tient en haleine pendant plus de deux heures; la réalisation du maitre du suspense est bien la, soigné, élégante, travaillé, tout comme l'esthétisme du film aussi, le tout pour mieux cadrer avec l'essence même du film, un film d'espion ou tout n'est que transparence, ou chaqu'un joue le jeu qu'on lui donne.

Heureusement que Alfred Hitchcock a pus convaincre Cary Grant de tenir le rôle de Roger, comment aurait il fait sinon, c'est un acteur au talent immense, jouant aussi bien le bourré que le sobre, emballant les nanas comme faisait James Bond, du pain bénie pour un acteur de sa trempe; le coté féminin du film est assumé par Eve Marie Saint, encore une blonde ? Oui il semble obsédé par sa Alfred, ceci dit elle est aussi gracieuse que talentueuse ou c'est charme font merveille pour manipuler sont petit monde et le petit roquet, l'immonde salop qui fait peur a tout le monde c'est James Mason moins vieux et bedonnant que Perry mais impressionnant quand même, un acteur aussi talentueux que les deux autres

Du Lourd du très très lourd

4 commentaires:

  1. Dans mon classement des Hitchcock, je le mettrais bien quatrième derrière Les oiseaux, Frenzy et Fenêtre sur cour. De l'espionnage pur et dur et la scène où Grant est torché au volant relève du grand suspense. Et puis ce final au Mont Rushmore fantastique. A noter que parmi les hommes de mains du méchant, on peut trouver Martin Landau, le Bela Lugosi de Tim Burton dans Ed Wood.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas dans mes préférer, mais cela reste un film de haute volée

      Supprimer
  2. Un grand, très grand film : un de mes Hitchcock préférés !

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog