Side By Side

by - juillet 26, 2018



SIDE BY SIDE
de Christopher Kenneally

La légende dit que lors de la production de Henry's crime Keanu Reeves a vu son image filmée en argentique être convertie en numérique. C'est à ce moment qu'il s'est demandé si la pellicule vivait ses dernières heures et a eu l'idée de ce documentaire, qui est à la fois un témoignage sur une révolution et un état des lieux fascinant sur le cinéma et tout ce qui nous entoure.


Il est difficile de parler de ce documentaire sans en faire un résumé grossier qui ne sera qu'un pale rendu de qu'est vraiment le travail fait sur ce film.
Une série d'entretiens menés par Keanu Reeves nous dépeint à la fois les techniques argentiques; les caméras, les process, les images, l'art de filmer, de traiter l'image... mis en parallèle avec l'évolution du numérique, de son matériel et de ses techniques.
Pour moi ce documentaire est une mine d'or.

De par son coté presque pédagogique et jamais ennuyeux. Il a répondu sur des points techniques à des questions que je me posais mais que je n'osait pas formuler. Il a même répondu à des questions que je ne me posais pas. Il a vraiment nourrit ma manière de regarder des films, de les appréhender, et de percevoir l’œuvre dans son ensemble.
Par sa manière d'embrasser le cinéma. car si on y croise les grands voire les plus grands réalisateurs parlant de leurs métiers. On rencontre aussi des orfèvres cachés, les directeurs photos, les monteurs, les étalonneurs qui parlent avec amour de leurs arts et de leurs évolutions. Souvent les témoignages de ces artistes de l'ombre sont aussi des leçons de vies.

Par les questions qu'ils soulèvent, sur la manière de travailler sur un film, sur la manière de raconter une histoire aussi. Et si pour certains l'argentique ou le numérique c'est presque une histoire de religions, reste les autres pour qui ce n'est qu'un outil et il est fascinant de les entendre parler de ces outils.


Puis il y a aussi une réflexion plus large sur le film, dans quelles conditions on les voit aujourd'hui, avec une charge sur les cinémas pas piqué des hannetons. Sur comment on les regardera demain avec une projection tellement cute des wachowski. Et sur l'épineux
dossier du stockage des œuvres.
Je n'en dévoilerai pas trop, car c'est clairement un documentaire qu'il faut voir quand on aime passionnément le cinéma. C'est un film fait par des amoureux de cet art, pour d'autres amoureux Parlons de l’hôte et co-producteur de side by side Keanu Reeves; sa présence discrète, bienveillante, et curieuse permet toujours de ramener de l'humain à ce docu qui du coup évite l'écueil d'un entre soi ou pompeux.

Ce film a été difficile à trouver, merci les sites de vente d'occasion qui nous ont permis de mettrela main dessus. Mais qu'elle bénédiction de l'avoir enfin vu, et quel enrichissement.


You May Also Like

0 commentaires

Rechercher dans ce blog

@inglouriouscine