Star Wars: The Last Jedi

by - février 04, 2018


Les héros du Réveil de la force rejoignent les figures légendaires de la galaxie dans une aventure épique qui révèle des secrets ancestraux sur la Force et entraîne de surprenantes révélations sur le passé…

Star Wars: The Last Jedi – 13 Décembre 2017 - Réalisé par Rian Johnson

Quand on me parle de Star Wars, c'est des souvenirs d'enfance qui reviennent, des instants passés devant la TV à voir les aventures d'un vaurien, d'une grosse peluche, d'une princesse avec des macarons et de son frère Jedi, luttant contre la menace de Dark Vador ! C'est un récit limpide, clair et bougrement inspirant, une histoire que l'on doit à George Lucas, un grand conteur d'histoires comme on en fait que trop peu désormais et pour ça je lui en serai toujours reconnaissant. Son œuvre contestée ou non, vit toujours et vivra encore malgré tout, car les légendes traversent les ages, se transmettent et se transforment au contact de chaque nouvelle génération, ce que l'on vit depuis 2015 et la sortie de « The Force Awakens ». La première pierre, d'une nouvelle légende, propre à son temps et a ses spectateurs, que l'on continue avec « The Last Jedi »

Ce nouveau film suit directement (Ou presque) la fin du Réveil de la Force et il nous place dans un état d'urgence permanent! La rébellion n'a réussi qu'un simple « coup » en détruisant la « Starkiller », car la capacité de nuisance du « Première Ordre » reste intacte et qu'ils contre-attaque rapidement, mettant en déroute les rebelles, qui dans un acte désespéré font diversion pour permettre l'évacuation des leurs. Une idée pertinente en apparence et que Poe Dameron mène, mais les pertes seront lourdes et la rébellion soumis à l'intervention ou non du grand Luke Skywalker. En quête de réponse Rey retrouve sur Ahch-To un Luke fatigué et désabusé qui ne croit plus en l'ordre Jedi, et révèle malgré tout quelques clefs sur la maîtrise de la force à cette étrange apprentie venue de nulle part. Une aubaine pour elle et pour ce qu'elle vit, qui lui permette de savoir ou elle se situe et appréhender au mieux ce lien qui l'unit à Kylo Ren. Et c'est le destin de ses deux jeunes personnes qui seront la clé de la survie du premier ordre et de la rébellion, car feront ils les bons choix? Et seront ils capable de se relever et de se battre pour leurs idéaux ?

Ce questionnement c'est le nœud d'une intrigue qui a et qui fera encore couler beaucoup d'encre ! Rian Johnson continue la déconstruction du mythe et fait dans le radical en bousculant une fanbase un peu trop conservatrice, qui à son idée bien à elle de ce que doit être un « Star Wars » ! Les réactions que j'ai pu constater, notamment sur Twitter sont a la fois excessives et touchantes, car elles parlent aussi bien de nous, que du film et de cette nécessité qu'a la franchise à se renouveler. Si le « Premier Ordre » contre-attaque, cela n'a rien à voir avec son illustre aîné, là il s'agit de prendre la relève, de balayer l'ancien monde pour en bâtir un nouveau, ce que les deux personnages principaux incarnent. L'un veux le voir brûler pour élever sur ses cendres un nouveau monde, quant à l'autre, elle veut tirer des leçons des erreurs du passé pour mieux avancer, une dichotomie qui trouve un écho dans notre monde moderne, mais surtout dans la façon qu'a eu Disney de mener depuis son rachat l'univers « Star Wars » !

Un équilibre très dur à trouver, que le film lui même a par moment du mal à capter, notamment sur l'exploitation du personnage de Luke Skywalker, chevalier jedi déchu et déçu de lui, qui oscille entre sagesse et sénilité ou encore sur l'arc avec Rose et Finn sur Canto Bight, superbe en substance mais très mal amenée dans l'intrigue. Et je ne parlerai pas de certaines choses qui ont étonné comme rendu fou de rage et hilare les plus virulents des détracteurs. « The Last Jedi » est un film clivant, comme chaque nouveaux « Star Wars », moi je le trouve bon et dans la droite lignée du film de JJ Abrams, d'autre non, mais cela ne fait que montrer que depuis sa sortie en 77, l’œuvre créée par Lucas ne lui appartient plus, les fans l'en ont dépossédé, pour la faire traverser le temps, les années et les générations, quitte à choquer les gardiens du temple.

You May Also Like

0 commentaires

Rechercher dans ce blog

@inglouriouscine