La mort mystérieuse de Teresa Banks dans la tranquille petite ville de Deer Meadow va donner bien du fil a retordre aux agents Dale Coop...

Fire Walk With Me

01:57:00 Inglourious Cinéma 2 Comments


La mort mystérieuse de Teresa Banks dans la tranquille petite ville de Deer Meadow va donner bien du fil a retordre aux agents Dale Cooper et Chester Desmond qui vont mener une enquête en forme de charade et découvrir que bien des citoyens de la ville sont impliqués dans cette affaire. Un an plus tard, ce sont les sept derniers jours de Laura Palmer, qui se termineront par la mort brutale de cette dernière annonçant ainsi le début de Twin Peaks, le soap opera.

Fire Walk With Me – 3 Juin 1992 - Réalisé par David Lynch

La série culte « Twin Peaks » est revenue 25 ans après pour une troisième saison, ravivant l'amour sans bornes des fans pour l’œuvre de David Lynch. Un événement qui à eu droit à sa montée des marches au 70 eme festival de Cannes. Et aux vues des retours, les nombreux fans en ont pour leur argent. Quant à moi, je suis ça de loin et même si j'ai toujours entendu parler de cette série par ma sœur, je n'ai pour l'instant pas franchis le cap.

Toutefois, cette série m'intrigue et je pense que je vais m'y plonger dedans, mais avant cela j'ai vu le film préquelle à la série, l'hallucinant « Fire Walk With Me » qui revient sur les quelques jours précédant la mort de Laura Palmer et qui ressort le 31 Mai en version restaurée. Faire le résumé du film cette fois-ci ne vous aidera pas à mieux l'appréhender. Moi même ce fut la première fois que je voyais un film de David Lynch et ce fut assez déroutant. Ce cinéaste à la chevelure soyeuse à ne pas en douter à un univers bien à lui et je pense qu'il faut clairement s'abandonner à ce qu'il nous propose, car sans ça je pense que vous irais droit dans le mur.

L'histoire ce compose en deux parties, l'une suit l’enquête sur l'assassinat de Teresa Banks puis l'autre nous raconte la semaine de Laura Palmer avant son meurtre. Deux parties qui ont autant de points communs que de différence et le ton dont use Lynch va participer à la caractérisation de ces deux histoires dans l'histoire.

La première est fascinante, dans une ambiance proche du film « Le Proces » de Orson Welles, on assiste le regard halluciné à l’enquête sur la mort de Banks. Un agent du FBI sourd hurle pour donner ses ordres, deux agents partent sur place après avoir pris leurs consignes auprès d'une femme à robe rouge qui gesticule pour se faire comprendre. Le ton est donné, rien ne sera normal et le décalage que ça engendre est à la fois déstabilisant et hilarant, tout en laissant ce vague sentiment d’inquiétude en fond, près à venir nous terrasser d'effroi au fur et mesure que le mystère s'épaissit.

La seconde partie est plus classique à mon goût, on plonge dans le quotidien d'une petite ville des U.S.A et on suit une adolescente, l'archétype classique de la reine du lycée. Au premier abord, c'est beaucoup moins radical et décalé dans le ton, a contrario du premier acte la bascule est bien plus progressive. Lynch nous entraîne alors dans la paranoïa de Laura Palmer avec jubilation. Il retrouve ainsi et cela de façon intermittente, cette atmosphère onirique si caractéristique de la première enquête, tout en créant une tension palpable, une angoisse permanente et cauchemardesque, jouant sur nos sens et sensations.

Mélange incongrue de film policier, de fantastiques, d'horreurs avec une touche de soap-opéra « Fire Walk With Me » en déstabilisera plus d'un, surtout si comme moi vous n'avez pas vu la série. Malgré ça, je trouve que c'est un film avec une vrai identité et un savoir faire indéniable que David Lynch déploie pendant plus de deux heures ! Bien monté et rythmé, il est aussi porté par une musique géniale qui accompagne à merveille les différentes histoires que l'on regarde et qui s'avère instantanément entêtantes. Quant au casting, il est intéressant car si je ne suis pas persuadé du talent de chacun, Lynch à su trouver les bonnes personnes et les bons visages pour que ça nous marque, comme l’inquiétant Frank Silva … 


"Damn it's a good movie"

2 commentaires:

  1. Je déteste ce film qui n'apporte rien à la série, la dénature et en plus raconte des choses que l'on connaît déjà plus ou moins, jusqu'à l'assassin de Laura Palmer. Vaut mieux se contenter de la série.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'explique, moi ça m'a plu et très honnetement ça donne un autre regard sur la série que je trouve assez complémentaire.

      Supprimer

Rechercher dans ce blog