Alors que Tony Stark tente de relancer un programme de maintien de la paix jusque-là suspendu, les choses tournent mal et les super-h...

Avengers: Age Of Ultron

01:11:00 Inglourious Cinéma 8 Comments



Alors que Tony Stark tente de relancer un programme de maintien de la paix jusque-là suspendu, les choses tournent mal et les super-héros Iron Man, Captain America, Thor, Hulk, Black Widow et Hawkeye vont devoir à nouveau unir leurs forces pour combattre le plus puissant de leurs adversaires : le terrible Ultron, un être technologique terrifiant qui s’est juré d’éradiquer l’espèce humaine. Afin d’empêcher celui-ci d’accomplir ses sombres desseins, des alliances inattendues se scellent, les entraînant dans une incroyable aventure et une haletante course contre le temps …

Avengers : Age of Ultron – 22 Avril 2015 – Réalisé par Joss Whedon

Le film phare de la première partie de l'univers cinématographique marvel (M.C.U pour faire simple) c'était l'explosif « Avengers ». Qui 3 ans auparavant venait clôturer avec perte et fracas la phase une. Mais la surprise étant passée, la phase 2 s'annonçait cruciale car il fallait faire mieux, donner toujours plus et surtout ramener un brin de magie dans une série de film de plus en plus formatée.

Et c'est ainsi que l'on a eu droit a un buddy-movie endiablé (Iron Man 3), un thriller d'espionnage a tendance paranoïaque (Captain America: The Winter Soldier), un space-opéra (Guardians of the Galaxy), une guerre chez les dieux (Thor : The Dark World) ou encore a un film de cambriole si je me fie a ce que l'ai lu avec Ant-Man. Une diversité de genre qui a très vite fait de la phase 2 un sommet du genre, toujours plus gros et toujours plus spectaculaire mais au milieu de ça, on trouve le second volet des Avengers ! Un film qui ne semble pas se renouveler et qui perd aussi son statut de point final ! Le seul au fond (en comptant Ant-Man) qui ne m'a pas attiré immédiatement vers lui. Pourtant je dois le reconnaître, j'ai eu tort ! Car « Avengers : Age of Ultron » surpasse à mes yeux son prédécesseur … 

" You didn't see that coming? "

A la fin du Soldat de l'Hiver, on a laissé nos héros dans un état de stupéfaction intense. Captain America voyait ses convictions malmenées, Le SHIELD démantelé et les barrières entre le bien et le mal ne furent jamais aussi minces. Malgré tout ; les vengeurs restent encore mobilisés et bien que les soutiens extérieur soient minimes, ils continuent de s'en prendre a Hydra et au Baron Von Strucker.

Toujours en recherche du spectre de Loki, les Avengers se rendent dans un petit état d'Europe de l'Est, la « Sokovie ». Ils y localisent l'une des bases d'Hydra et engagent le combat pour récupérer le sceptre. Une manœuvre menée de main de maître par Steve Rogers et les vengeurs, seulement perturbée par les jumeaux Maximoff. Un détail anodin mais qui s’avérera crucial par la suite. Une fois le sceptre récupéré, les deux scientifiques de la bande, Tony Stark et Bruce Banner en profite pour l'étudier. Et ils y découvrent que l'arme tire son pouvoir d'un noyau contenant une intelligence artificielle très avancée. Tony y voit ainsi l'opportunité d'apporter la touche finale a son projet Ultron. Un projet d'IA sensée apporter la paix dans le monde. Mais les jours qui suivirent tous les test pour finir Ultron échouèrent, jusqu'au soir ou il s'est activé ...


Au final le résultat est bon, mitigé mais bon. Car si on perd en terme de final et d’indépendance d'un point de vue narratif par rapport au premier Avengers, on y gagne clairement en continuité et en complexité. Une densité qu'apporte Whedon avec pas mal de brio même si cela induit de nombreux raccourcis scénaristiques, ce qui fait de cet Age of Ultron un film a part dans la phase 2. A la fois nouvelle aventure des Avengers, suite logique des événements précédemment conté dans le MCU et pierre angulaire pour la suite des Vengeurs. Et c'est là que se trouve les qualités et défauts du film de Whedon, coincé entre une ambition démesurée et un cadre beaucoup trop limité pour pouvoir s'exprimer amplement.

"You get hurt, hurt 'em back. You get killed... walk it off."

En terme de continuité, le scénario de Joss Whedon est une vraie petite merveille. Vous me direz, c'est le but du MCU ! Mais ici Whedon ne se contente pas de s'immiscer dans les pas des Russo, il emprunte aussi l'identité visuelle de Captain America : Winter Soldier pour servir son histoire. Un procédé qui a ses limites car on est très souvent a deux doigt de la redite avec ce film mais cela a le mérite de prolonger l'atmosphère paranoïaque. Le shield n'est plus, l'opinion publique n'est pas des plus conciliantes envers les Avengers et les dissensions se créées dans leur groupe. Surtout quand Wanda Maximoff les manipule, ils sont déboussolés, perdus et ne savent plus vraiment vers qui se tourner. Mettant en doute leur mission. Whedon exploite ainsi le désir impossible des hommes a obtenir la paix, qu'elle soit intérieur ou encore « mondiale ». De ce fait la création d'Ultron pourra rappeler le projet secret de Hydra dans « The Winter Soldier » et l'inéluctabilité à confier le pouvoir à un seul homme ou à une seule entité, qu'elle soit humaine ou technologique. Un questionnement redondant (Capt 2) mais qui est de circonstance et bien sur intéressant.

A cela, le réalisateur en profite aussi pour mettre en place l'avenir du MCU, notamment dans l'optique du dantesque CA Civil War. Un teasing malin que Whedon distille avec discrétion. Et cela prend plusieurs formes, il place ainsi Ulysse Klaw, un dangereux trafiquant d'armes mais c'est surtout un des ennemis de la Panthère Noire aka T'Challa le roi du Wakanda, que l'on verra prochainement dans Civil War.

C'est aussi une remarque de Tony Stark qui explique que son projet Ultron serait le moyen pour eux de ne plus avoir à intervenir, donc de ne plus avoir de super-héros en activité. Ou encore un échange tout en tension entre Tony Stark et Steve Rogers sur l'équipe, la confiance et sur le fait de gagner une guerre sans l'avoir commencée. Des indices au combien alléchants sur un avenir qui s'annonce sombre pour les Vengeurs.


Mais quand Whedon pense a ce qui se passe à l'instant T, a l'histoire d'Age of Ultron, il donne enfin plus de vie a certains personnages considérés comme « secondaires » chez les Vengeurs, ainsi qu'a une extraordinaire entité, « La Vision ». Bruce Banner, Natasha Romanoff ou encore Clint Barton n'étaient jusque la que des personnages fonctionnels ! Et il corrige ça en cassant l'armure d'une Black Widow bien trop mystérieuse, ou elle évoque son passé, sa formation et les mutilations qu'elle a subit, Bruce Banner renoue avec une des émotions les plus dangereuses pour lui, l'amour et la passion dévorante qui peut aller avec puis Barton gagne une femme, deux enfants ainsi qu'un catalogue de raisons diverses et variées pour justifier son combat tout comme sa place.

Une façon pour Whedon de dire aussi qu'il est là, qu'il est aussi a sa manière Clint Barton et qu'il a de la ressource, la ou bon nombre l'avaient enterré car sur Age Of Ultron il passe à la vitesse supérieure. Très certainement plus à l'aise dans l'exercice du blockbuster que sur « Avengers », Joss Whedon ne perd pas de temps et plonge le spectateur directement dans le feu de l'action. Du pré-générique, un plan-séquence dynamique mieux réussis que celui d'Avengers, en passant par le combat Iron-Man/Hulk juste « dantesque » a souhait, jusqu'à son impressionnant dénouement, Whedon fait preuve d'une belle imagination et d'un certain sens de la démesure qui prouve bien qu'il a franchit un palier au niveau de sa réalisation et de ce qu'il veut transmettre à l'écran. Ce qui compense allègrement des faiblesses, le film est bien rythmé, avec ce qu'il faut d'humour et de pause dans le récit pour amener le spectateur jusqu'au bout sans jamais s'ennuyer. On appréciera ainsi le travail des artistes d'ILM aux effets spéciaux, ainsi qu'à la motion capture pour Ultron pour un résultat d'une qualité irréprochable et qui s'intègre a merveille au boulot de Ben Davis à la photo et à celui du directeur artistique Mike Stallion.


Hélas toutes ces bonnes choses sont gâchées par les défauts récurrent de toute bonne production Marvel. Des points noirs qui inlassablement se répètent, encore et encore, sans qu'il n'y est quelqu'un pour en prendre conscience. Par exemple au niveau de l'histoire concoctée par Whedon, on constate que des passages ne sont pas bien développés voir complètement occultés, l'escapade de Thor ? La naissance de Vision ? Le destin de Jarvis ? … Ce sont des passages qui manquent de détails et qui auraient mérité un traitement plus dense, mais ce n 'est rien en comparaison de la storyline des Maximoff, qui est réduite a quelques répliques et a un rôle fonctionnel. Ce qui pour moi est incompréhensible aux vus de l'importance d'un personnage comme Wanda et de leur attachement a un camp puis à l'autre, alors qu'on devine à peine le destin tragique de leur famille ainsi que tout le cheminement qui les a amené jusque la. Un manque d'empathie que Whedon tentera vainement de rattraper en sacrifiant [SPOILER] Pietro Maximoff [END OF SPOILER].

La déception vient aussi de l'habituelle caractérisation des personnages et de leurs places dans l'histoire : notamment chez les vengeurs ! D'un coté on les voit enfin agir comme une équipe mais d'un autre coté ce sont toujours les même personnages qui sont les mieux traités, avec en tête le duo Tony Stark/Steve Rogers. Le déséquilibre est tel, que Thor n'est plus qu'un vulgaire sidekick comique! Et les seconds rôles sont tout aussi décevants ...

Mais le plus énervant vient une fois de plus de l'antagoniste du film, Ultron le grand méchant robot est une immense déception. Pourtant ce personnage, avait sur le papier, toutes ses chances pour rester un bad guy mémorable, la première bande annonce annonçait la couleur avec une apparition charismatique, une présence phénoménale et cette punchline « they are no strings on me » prononcée par la voix profonde d'un James Spader terrifiant a souhait. Sauf qu'une fois que l'on a passé le cap de sa « naissance », ce n'est pas à la hauteur des promesses car la ou on attendait un ennemi impitoyable, terrifiant et insaisissable, on a un personnage au motivation lambda qui ne veut que « détruire le monde ». Sans finesse, sans nuances et finalement sans surprises, Ultron est un immense gâchis qui ne va pas plus loin que les promesses entrevues au début du film, une déception d'autant plus grande que c'est l'élégant James Spader qui l'interprète ! Il lui donne sa voix, sa prestance et toute son allure. Mais au service de quoi ? De rien !

Quant au casting du film, il n'y a pas grand chose à signaler de neuf. Du coté des vengeurs, on ne peut que souligner la régularité de Robert Downey Jr, de Chris Hemsworth et bien sur de Chris Evans dans leurs rôles respectifs. Les bonnes surprises viennent cette fois ci de ceux qui étaient relégués au second rang dans l'équipe, Scarlett Johansson compose une Black Widow plus fragile, Jeremy Renner un Hawkeye plus déterminé que jamais et Mark Ruffalo un Hulk bien plus complexe qu'une personne atteinte d'un problème de caractère. Du coté des petits nouveaux, les seul qui se démarquent vraiment sont Elizabeth Olsen dans le rôle de Wanda Maximoff ou elle offre une composition discrète mais solide et bien sur le génial Paul Bettany dans la peau de « Vision » qui irradie l'écran des sa première seconde de vie. 

Age of Ultron n'est peut être pas la claque tant attendue mais c'est quand meme une grande réussite, malgré des défauts évidents !



8 commentaires:

  1. Un cru un peu plus écrit que le précédent, annonçant le terrible Civil War (celui-là je l'attends sévèrement au tourmant car s'ils se ratent, c'est toute la phase 3 qui va en être bouleversé), un meilleur traitement de certains personnages et délivrant la marchandise pour ce qui est du bon petit spectacle. Quelques réserves sur un surplus de cgi sur certaines scènes qui n'en ont pas besoin (surtout quand tu vois les scènes en dur de Mad Max et Mission Impossible), Ultron qui est raté dans son écriture et des longueurs par ci par là. Tu vois je ne l'enfonce pas. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime te taquiner !
      Je trouve honnêtement qu'on l'a descendu à tort. Bon ce n'est pas l'explosion qu'était Avengers 1 mais il a des qualités que ne possédait pas Avengers, qui sont pour moi bien plus intéressante que le 1er. Et c'est surtout à mon gout un film bien mieux réalisés que le premier !!!

      Supprimer
    2. Perso ce n'est pas ce que j'ai vu de pire dans le MCU. On peut difficilement battre Iron man 2 et les Thor. Même si je ne m'extasie c'est quand même bien au dessus de la moyenne.

      Supprimer
    3. Je n'ai pas dit le contraire ! Les Thor et Iron Man 2 sont assez infames en effet !

      Supprimer
  2. Un cran en dessous d'Avengers 1, ce second épisode rèste, pour moi, une belle réussite malgré tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, surtout que le 1er fut vraiment une bonne surprise !

      Supprimer
  3. Petit méssage qui n'a rien à voir avec la chronique pour t'annoncer officiellement l'ouverture de mon nouveau blog : http://filmsandseries.canalblog.com/

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog