Le sergent Lo se fait voler son arme un soir. Un officier de la Police Tactical Unit, une unité spéciale de Hong Kong, promet de la lui r...

P.T.U

09:00:00 Inglourious Cinéma 0 Comments


Le sergent Lo se fait voler son arme un soir. Un officier de la Police Tactical Unit, une unité spéciale de Hong Kong, promet de la lui rapporter avant la fin de la nuit, et part à sa recherche avec son équipe. En parallèle, Ponytail, le fils du chef d'une des triades, se fait assassiner et ce dernier croit que l'assassin de son fils n'est autre qu'un membre d'une triade rivale. Il est plus de minuit et la nuit ne fait que commencer pour tout le monde, flics et voyous. Dans un Hong Kong vide de ses habitants, la chasse est ouverte...

PTU – Johnnie To – 17 Avril 2003 (HK) 5 Octobre 2005 (FRA)

L'unité de Police Tactique ou Police Tactical Unit (P.T.U) est une unité paramilitaire de la police de Hong Kong. Elle œuvre au maintien de l'Ordre et a la lutte anti-criminalité. Voila en substance pourquoi ce film de Johnnie To s'appelle ainsi, une acronyme classique pour un film qui ne l'est pas. Tantôt violent, drôle ou dramatique, To nous entraîne dans les nuits hong-kongaise, au coté de ceux qui la vivent …

La nuit a Hong-Kong, ce n'est pas le paradis sur terre, car une fois la nuit tombée un autre environnement émerge, plus dangereux, plus sombre, ou la délinquance est reine et ou la police fait ce qu'elle peut pour contrôler ce qui arrive, ce qui implique de flirter avec la légalité. Le sergent Lo est un officier expérimenté mais qui manque parfois de finesse, un soir, il a maille a partie avec les membre d'un gang, prit dans l'altercation, il tombe et finit assommé. A son réveil son arme et sa dignité ont disparu, un comble pour un officier de cet acabit qui risque a tout moment des sanctions, surtout quand le fils d'un chef de l'un des gangs les plus puissants de Hong Kong est retrouvé mort le soir même ou lui l'a croisé … Mais avec l'aide d'un officier d'une PTU, il va tout faire pour remettre les choses dans l'ordre … pour lui en premier ….

Je n'ai vu pour l'instant que 3 films chez Johnnie To, « PTU » compris et malgré ce déficit, on sent le réalisateur en phase avec son monde qui d'une façon ou d'une autre, plonge la tête la première dans les arcanes de la société hong kongaise et notamment au cœur de la police. C'est donc un an avant Breaking News, que Johnnie To filme la nuit comme Michael Mann, dans un labyrinthe qui lui appartient intégralement.

Au cœur d'un quartier sensible, To fait se côtoyer restaurateur, dealer et force de police dans un éco-systeme gangrené mais qui conserve malgré tout un certain équilibre. Le point intéressant vient de la nuance qu'instille le réalisateur dans une histoire somme tout simple, un flic perd son arme qu'il doit chercher ! Soit c'est Un acte anodin mais qui va avoir des répercussions de plus en plus grandes, entraînant de plus en plus de personne dans son sillage, une façon d'illustrer la fragilité de cet ensemble ainsi que de la collusion qui existe entre force de l'ordre et criminel.

Une collusion que Johnnie To se plaît a entretenir, avec pas mal de vice et de malice. Alternant lieu (Bar, Restaurant) et endroit sordide (Ruelle sombre, Immeuble abandonné), le labyrinthe qui se tisse paraît sans fin. C'est mise en scène avec beaucoup de soin et de maîtrise, To saisissant a merveille la profondeur de la nuit, son ambiance, sa vie, ce qui est admirablement complété par le bon travail du chef op Cheng Siu-keung a la fois contrasté et très nette, cela accentue les nombreuses ruptures de ton, attendu ou pas, qui sont mis en exergue par une bande originale classique au accent lyrique ! Alors que les acteurs se sont montrés a la hauteur, Simon Yam électrique au possible, Suet Lam superbe en flic un peu maladroit, Maggie Siu parfait en officier ambitieux, que Johnnie To a joué avec nos émotions, il nous acheve littéralement par un dernier acte sanglant, porté par une mise en scène de qualité et aussi par un cynisme des plus cruel ….

Noirceur, Cynisme et désillusion pour un cocktail redoutable signé Johnnie To !


0 commentaires:

Rechercher dans ce blog