Un manchot de l'Antarctique n'arrivera jamais à rien s'il ne sait pas chanter, et le pauvre Mumble est sans conteste le pire ...

Happy Feet

09:30:00 Inglourious Cinéma 4 Comments


Un manchot de l'Antarctique n'arrivera jamais à rien s'il ne sait pas chanter, et le pauvre Mumble est sans conteste le pire chanteur du monde. Son talent à lui, c'est... les claquettes, qu'il pratique en virtuose, avec une ardeur confondante. Bien que sa maman, Norma Jean, trouve ce don "tout à fait charmant", son père, Memphis, juge que "ça ne fait vraiment pas pingouin". Tous deux savent aussi que leur rejeton ne trouvera l'âme soeur que le jour où il saura pousser son "chant d'amour". Le hasard fait bien les choses : Gloria, la seule et unique amie de notre héros, est la meilleure chanteuse de la région. Mumble et elle sont copains depuis toujours, bien que cette gracieuse créature ait encore du mal à accepter son étrange "anomalie". Banni de la tribu, Mumble se lie avec les Amigos de Terre Adélie, un groupe latino exubérant, mené par Ramon...

Happy Feet – 6 Décembre 2006 – George Miller

Pourquoi critiquer Happy Feet et sa suite maintenant ? C'est simple pourtant!A cause de la ba de Mad Max Fury Road. Oui cette magnifique bande-annonce, prenante, palpitante et stressante qui m'a fait replonger dans l'univers de George Miller … Un effet de boule de neige a vrai dire car après ça, il m'a paru naturel de finir la saga Mad Max et de découvrir par la suite son diptyque givré a base de Pingouins et de danse ! Eh oui « Happy Feet », un film d'animation que j'ai boudé injustement alors qu'au final je me suis pris une bonne grosse taloche dans la gueule ! Un coup de cœur polaire venu d'Australie …

L'Antarctique est un espace pour l'instant « assez » préservé, d'une pureté incroyable ou les étendues glacées se succèdent à perte de vue. Ce continent au climat hostile, frappé par les vents les plus secs, par le froid intense ou seul quelques espèces survivent, comme les manchots empereur. Une colonie survie grâce a une solidarité sans faille, serrer l'un contre l'autre pour résister au froid, ils chantent pour trouver un compagnon, les manchots masculins couvent les œufs … Dans cette colonie, on fait connaissance avec Norma Jean et Memphis, un couple de manchots heureux a l'organe vocal aussi beau que puissant. Un héritage qu'ils espèrent léguer a Mumble pour que sa vie soit facile, sauf qu'il n'en sera pas ainsi, car un léger incident pendant que Memphis le couvait font que Mumble est plus doué pour les claquettes que pour le chant !!! Une particularité malvenue dans une société codifiée, malgré tout, il en fera sa force et changera les choses ….

Bon ce film de Miller a quelques défauts, une histoire universelle que l'on connaît, des facilités ou encore une ou deux ellipses un peu gênantes dans le déroulement de l'histoire mais qui n'entachent pas a mon humble avis la bonne impression que dégage le film tant George Miller retranscrit l'Antarctique avec la sécheresse d'un Mad Max ! Oui l'Antarctique est un fabuleux terrain de jeu, avec ces avantages, ces pièges, prompt a des récits d'aventure épique, idéal pour concrétiser les désirs et envie du jeune Mumble, plein de vie, de rythme et de musique. Un mélange des genres savamment orchestré, vecteur de valeurs, de contradictions, d'émancipations, de tensions et tout ça par le prisme de Mumble qui va prouver que son handicap n'en est pas un, qu'il va se faire accepter et surtout il va faire bouger les limites éthique de sa colonie de manchot empereur !

Une histoire de manchot qui ne manque pas de style et d'énergie, surtout quand vient se greffer la réalisation de George Miller derrière, avec a la fois cette maîtrise des grands espaces et des plans larges comme dans Mad Max mais aussi avec une réalisation de comédie musicale digne des plus grands ! Une approche dans le design photo réaliste qui tranche avec les choix habituels dans l'animation, une utilisation des images de synthèse qui permet absolument tout, la motion capture pour tout les numéros de danse pour donner une réelle personnalité a chaque danseur, comme la participation du reconnu danseur de claquette Savion Glover qui prete ses pas et son sens du tempo a Mumble !

N'oublions pas le travail de John Powell qui signe un score musical en totale adéquation avec le film, un bande originale entêtante auquel il faut rajouter des reprises de divers morceaux qui sont pour ma part assez réussis, on parle de Stevie Wonder, de Prince ou encore de Freddie Mercury … Interprété par un casting vocal original assez impressionnant, on y retrouve Nicole Kidman, Hugh Jackman, Elijah Wood, Robin Williams, Hugo Weaving ou encore la regretté Brittany Murphy, des interprètes de premier plan qui sont assez loin des Clovis Cornillac, Marion Cotillard ou Sophie Marceau …

Une perle de l'animation ... 


4 commentaires:

  1. Un très gros navet aux reprises horribles avec des personnages que l'on ne reconnaît jamais et au message écolo à deux francs cinquante. Et pourtant je ne suis pas réfractaire aux films pour enfants chez Miller puisque j'aime énormément les Babe.

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog