SPL - Wilson Yip - 18 Novembre 2005 (Hong Kong) « SPL » n'est pas l'acronyme de SuperLourd ou d'une nouvelle gamme de ca...

SPL

09:00:00 Inglourious Cinéma 0 Comments


SPL - Wilson Yip - 18 Novembre 2005 (Hong Kong)

« SPL » n'est pas l'acronyme de SuperLourd ou d'une nouvelle gamme de carburant, ce qui ne serait pas étonnant si je parlais d'une comédie française mais heureusement ce n'est pas le cas, c'est un film beaucoup plus couillu, plus badass et surtout asiatique. Wilson Yip réunit trois acteurs de talents pour un polar crépusculaire au accent tragique. Chan est un inspecteur de renom, doué, efficace et sans compromis, ce qui n'est pas inutile pour lutter contre Wong Po, le plus grand criminel qu'il est connu. Malgré une série d'échec, Chan ne lâche jamais sa lutte, constante, incessante, entouré par une équipe dévoué, il ne cesse de harceler Wong Po, mais un jour tout va dérailler, sur un prétexte bancal, il l’arrête et cherche a le condamner, ce qui aura de grave conséquence et l'aide de l'inspecteur Ma ne sera pas de trop pour coincer une bonne fois pour toute Wong Po. Dans mon souvenir, c'était un film plutôt rythmé, avec des scènes de bagarres bien chorégraphiés et sur un ton assez neutre, mais que nenni, Wilson Yip ne déroule pas l'action comme un forcené, il prend le temps de poser l'histoire, de nous présenter les personnages ainsi que les futurs enjeux, a partir de la, il nous livre un récit balisé mais bien racontés. La réalisation n'est pas des plus sure et multiplies les angles de caméra hasardeux, sauf pendant les combats laissés au bon soin de Donnie Yen qui lâche des chorégraphies millimétrés, un point qui surnage tout comme la capacité du réalisateur à capter avec brio l'atmosphère nocturne de la ville et surtout à diriger ces acteurs. Car c'est la que le film étonne, Wilson Yip fait naître l'émotion alors qu'on ne s'y attendait pas, de petites choses (Un coup de fil, une partie de jeu …) jusqu'à l'implication sans retenu des protagonistes, trois personnages (Chan, Ma et Wong Po) prêt a dépasser la ligne jaune, une ligne que tu ne franchis pas sans en subir les conséquences, un monde fait d'honneur, de droiture et de foi, des valeurs que partagent méchant et gentils, devant le fatalisme d'une carrière qui broie les personnes et la fin si rageuse vous fera frémir de tristesse … Pour finir le film ne serait pas ce qu'il est sans la performance des trois acteurs principaux, devant l'énergie, la hargne et la classe dingue de Donnie Yen qui illumine de sa présence en lieutenant un peu « foufou » ; puis pour Simon Yam, extremement convaincant en inspecteur de police chevronné, calme, placide et charismatique et le méchant Wong Po, cette petite terreur est joué par le célèbre Sammo Hung qui apporte autant de force que d'humanité a son personnage.

Une Tragédie qui s'ignore, portée par 3 acteurs immense ... 


0 commentaires:

Rechercher dans ce blog