Détective privé alcoolique et cynique, Joe Hallenbeck fut autrefois un héros des services secrets. Sa carrière a tourné court, tout com...

Le Dernier Samaritain

09:00:00 Inglourious Cinéma 10 Comments


Détective privé alcoolique et cynique, Joe Hallenbeck fut autrefois un héros des services secrets. Sa carrière a tourné court, tout comme celle du footballeur noir Jimmy Dix, qu'il rencontre dans une boîte de nuit où se produit Cory. L'assassinat de cette dernière va lancer les deux hommes dans une enquête difficile et musclée...

Le Dernier Samaritain – Tony Scott – 12 Février 1992

On a souvent relégué au second plan le cinéaste Tony Scott, notamment quand on le compare à son frère Ridley, pourtant si le second à signé des classiques, Tony Scott aura su développer avec le temps un style bien à lui, toujours tonique et stylisé. Véritable fer de lance d'une époque révolu, il aura marqué les années 80/90 par des films d'actions toujours plus fous. Il me manquait pourtant l'un de ses films les plus emblématiques, souvent cité, rarement diffusés je parle bien évidemment du film « Le Dernier Samaritain » !!!

Joe Hallenbeck c'est un bonhomme qui à perdu a peu près toute estime de lui … Sa femme ne le respecte plus, sa fille non plus et son boss le prend légèrement pour un con, pourtant cela n'a pas été toujours le cas, il fut un agent secret brillant, qui protégea meme le président avant de finir détective privé. James Alexander Dix c'était la star du football américain, avec tout ce qu'il fallait, l'argent, la notoriété, mais aussi avec ses travers, notamment une histoire de paris truqués qui va lui coûter sa place dans le monde du football et bien plus encore. Alors que rien ne les destine à se rencontrer, ils vont malencontreusement devoir faire équipe pour une enquête qui s'annonce aussi âpre que périlleuse …

Et l’enquête fut excellente, notamment la surprise de la découverte, car je n'avais rien lu dessus, si ce n'est qu'il était de Tony Scott et avec Bruce Willis. Pourtant des les premieres minutes, des les premiers bon mots, le nom de Shane Black m'a paru évident, car il n'y a que lui pour écrire des personnages aussi chaotique, antagoniste mais attachant, ou encore pour sortir des dialogues cinglants quand il le faut, ce qui n'est pas anodin quand on regarde qui produit, l'un des gourous de l'action 80/90 Joel Silver ! Le producteur de l'immense film « L'Arme Fatale » et surtout premier film de Shane Black en tant que scénariste. Acheter plus d'un millions de dollars, le scénario du film « Le Dernier Samaritain » fait de Black le scénariste le mieux payé du tout Hollywood à l'époque.

En 1991 le mélange de ces trois noms coulait de source, maintenant il s'agit bel et bien d'une évidence plus de 20 ans après. Malgré tout le film connu pas mal de remous en interne, plein de tracas et de problème d'égos qui participent à mon sens a la popularité du film, car oui le film est une réussite et quifait ressortir le meilleur de chacun. A mi-chemin entre deux genre, Tony Scott accommode le scénario de Black d'un très gros travail visuel et d'une ambiance noire à souhait, car même si les punchlines sont nombreuses, que l'humour est présent, l'histoire reste assez grave et empreinte d'une certaine mélancolie. Malgré tout le film est un vrai plaisir de tout les instants, le récit est rythmé, l'action bien chorégraphié et réalisé, tandis que ceux qui pensent avoir a faire a un sous die Hard, ne vous méprenez pas, ils sont bien différent.

Une différence qui se fait a mon sens grâce au personnages montré a l'écran, Black écrit deux personnages aussi différent dans le fond que proche dans la forme. Bruce Willis était déjà une superstar grace à John McClane tandis que Damon Wayans naviguait entre stand up et petits rôle a la tv ainsi qu'au ciné, avant d’être embaucher sur le Dernier Samaritain. Un duo qui n'avait rien de certain quand on sait que Mel Gibson avait été envisager pour le rôle de Wayans, mais cela ne change rien, car à l'écran on a deux acteurs qui s'entendent aussi bien que le duo Riggs/Murtaugh, Willis creusant déjà avant l'heure un peu son personnage de Die Hard 3 et que Wayans donne tout pour ce qui restera son meilleur rôle au cinéma …

Un film d'une autre époque, d'une période bénie ou action rimer souvent avec bon mot ! A voir ... 


10 commentaires:

  1. Un de mes films préférés, la réunion de la satire et de l'action à son meilleur niveau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'était pas loin d'etre ce qui se faisait de mieux a l'époque aussi ^^

      Supprimer
  2. C'est sympa mais j'ai vu bien mieux de la part de Shane Black. Je trouve qu'il se recycle un peu trop avec le sidekick gamin (la fille de Willis), le héros alcoolo (Willis), l'ancienne gloire suicidaire (Wayans), un amour qui meurt sous ses yeux (Berry), le passage avec Willis tirant sur la voiture sur l'autoroute (on pense à une scène qui sera dans Kiss Kiss Bang Bang)... C'est quand même des gimmick qui reviennent beaucoup. Je préfère largement L'arme fatale ou Last action hero.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le coup du sidekick du gamin ?
      Il ne le fera que dans Last Action Héro, qui sort un an après ...
      Ensuite c'est son truc a lui aussi, mais c'est le mélange avec Scott qui fait que le film est attachant

      Supprimer
    2. Il y a aussi L'arme fatale avec la fille de Murtaugh ou la fille de Geena Davis dans Au revoir à jamais ou le gosse dans Iron Man 3. Alors certes les deux derniers sont sortis après mais cela reste un de ses effets de style qui reviendra très souvent dans son style d'écriture.

      Supprimer
    3. La tu pinaille avec l'Arme Fatale, ce n'est pas vraiment mis en avant, mais c'est vrai que si on regarde globalement, c'est une de ses signatures récurrentes

      Supprimer
  3. Shane Black rules !!! ^^ Un film d'action d'une terrible efficacité et des punchlines du tonnerre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord, un mélange de style efficace puis Scott c'était pas mal ce qu'il faisait quand meme

      Supprimer
  4. Un excellent divertissement très années 90 avec un Bruce Willis parfait!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord et ce genre de film me manque de nos jours :)

      Supprimer

Rechercher dans ce blog