Peter, Raymons et Egon effectuent des recherches sur la parapsychologie. Virés par le Doyen de la faculté, ils fondent une société dest...

SOS Fantômes

12:37:00 Inglourious Cinéma 8 Comments


 Peter, Raymons et Egon effectuent des recherches sur la parapsychologie. Virés par le Doyen de la faculté, ils fondent une société destinée à chasser les revenants : S.O.S. fantômes. Le succès frappe tant et si bien à leur porte qu'ils en sont bientôt à travailler à la chaîne.
S.O.S Fantomes /Ivan Reitman/12.12.1984

Alors qu'a la fin de l'année SOS Fantomes soufflera ses 30 bougies, un petit retour en arrière s'impose pour admirer le début d'un diptyque épatant, vigoureux mélange d’effroi, de fantômes et d'humour, qui est appelé sous peu à devenir une trilogie. L'idée de Dan Aykroyd a ainsi fait son chemin, a travers le temps, l'espace et les divers support sur lequel il a été diffuser comme sur la TNT récemment … 

Le professeur est un être à part, surtout dans une fiction comme S.O.S Fantomes. Peter Venkman, Raymond Stantz et Egon Spengler sont tout les trois professeurs à l'université, mais aussi chercheurs dans le domaine du paranormal. Une pratique qui passe mal auprès des autres enseignants, ceci pour des résultats plus que limités. C'est ainsi qu'un jour ils se font virer des locaux qu'ils occupent à la fac. Au pied du mur, ils ouvrent l'entreprise qui les fera connaître « S.O.S Fantomes ». Les affaires ont hélas du mal à décoller, mais un jour ils sont appelés pour attraper un fantôme, ce qui ne se fait pas sans fracas. Une fois réussit, le business est en marche … Alors que le succès est bien là, les jaloux se révèlent et cela au pire des moments, car un dieu sumérien a décider de revenir, pour le meilleur mais surtout pour le pire …

Comme je le disais plus haut, trente ans déjà que ce film existe et qu'il continue de faire des heureux. Ghostbuster comme la chanson phare de Ray Parker Jr, pointa le bout de son nez en décembre 84 et mis en boite par Ivan Reitman, auteur de la suite, d'un « Flic à la Maternelle » ou encore d'un de mes chouchoux « Evolution ». Et trente ans plus tard, le film se laisse encore regarder avec beaucoup de facilité, les effets spéciaux ont bien vieilli et donne un coté vintage assez savoureux, ce qui permet ainsi a ce qui ne l'aurait pas vu, de profiter de l'histoire signé Aykroyd/Ramis, subtil mélange de fantastique, d'horreur et d'humour ainsi que par un sens du rythme optimum pour que chaque gag face mouche …

Ivan Reitman a droit a un casting de grande classe, les quatre casseurs de fantômes étaient jouer par l'inégalable Bill Murray, aussi drôle que séducteur; le Blues brother Dan AyKroyd, le cérébral Harold Ramis et par le puissant Ernie Hudson, une équipe formidable qui a elle seule vaut le coup d’œil. Sigourney Weaver revient après des débuts chez Woody Allen et surtout chez Ridley Scott dans Alien, pour se dégourdir et résister aux assauts d'un Bill Murray déchaîne, Rick Moranis fait quant à lui ses gammes avant d'attaquer plus tard le premier volet de Chérie j'ai rétréci les gosses.


Une comédie de qualité ... 


8 commentaires:

  1. Comme quoi un concept bien utilisé cela peut donner quelque chose d'excellent. Par contre pour le 3 c'est une vraie catastrophe industrielle. Pas vu un tel gâchis artistique aussi révoltant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est bien fait, c'est bien écrit et bien joué ...
      Quand au troisième, j'attend de voir des images avant d'en dire quoi que ce soit ...

      Supprimer
    2. Sauf que Fred tu ne verras probablement jamais d'SOS Fantômes 3. Ils sont tous vieux, ne s'entendent plus, ça fait mille ans qu'Aykroyd te dit qu'il travaille sur un scénar mais rien n'arrive, Reitman n'a pas fait un bon film depuis Jumeaux, Bill Murray se plaint systèmatiquement que ce qu'on lui envoie est nul (et le bonhomme est un homme de goût en général)... Sans compter que le projet est annoncé depuis tellement longtemps que plus personne n'y croit. C'est même devenu une sorte de blague à chaque news dessus.

      Supprimer
    3. C'est bien ce que je dis, je croirais à ce film le jour ou on nous le montreras ....
      Meme si personnellement, je n'en veux pas et que je n'y crois pas

      Supprimer
    4. Au vue du development hell durant depuis au moins 2001 (et je suis gentil), le fait que le jeu-vidéo soit sorti depuis quelques années et officiait comme un troisième volet (même si le personnage de Sigourney Weaver n'est plus présent comme celui de Rick Moranis dans mon souvenir), je pense que cela ne se fera jamais. Je pense que Sony finira plus par en faire un reboot qu'une sequelle.

      Supprimer
    5. il sortira hélas, comment je ne sais pas, mais cela sera sans moi

      Supprimer
  2. Un de mes films culte. Voila un de ses films qui ont bercés mon enfance et que je ne me lasse jamais de revoir. Un casting excellent pour un film qui l'est tout autant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord, de Harold Ramis en passant par Bill Murray, c'est un plaisir de tout les instants

      Supprimer

Rechercher dans ce blog