Le mot Bliss selon Wikipédia est un mot anglais qui veut dire en somme plusieurs choses joie, allégresse, béatitude mais on y retrouve cet...

Bliss

17:37:00 Inglourious Cinéma 0 Comments

Le mot Bliss selon Wikipédia est un mot anglais qui veut dire en somme plusieurs choses joie, allégresse, béatitude mais on y retrouve cette même idée de bonheur. Une idée, plusieurs mots qui refléteront les leitmotivs des personnages et de Drew Barrymore qui signe ainsi son premier film avec la talentueuse Ellen Page.

Si Bliss veut dire joie, c'est aussi le nom de l'héroïne du film. Bliss Cavendar est une jeune lycéenne qui habite un bled paumé des États Unis. Elle vit de manière banale, elle travaille dans le fast food du coin avec ses amies, elle suit les cours comme tout le monde … Sa vie lui mine le moral, il lui tarde juste de partir de chez elle, mais cela serait trop simple, sa mère l'inscrit a tout les concours de beautés, ses sa solution miracle pour que sa fille s'en sorte et Bliss n'en peu plus. En perte de vitesse, en conflit avec sa mère, elle trouve son salut dans une pratique bien éloignée des concours, le Roller Derby ….

Drew Barrymore signe ici son premier film, une première réalisation pleine de punch, d'envie qui malgré quelques faiblesses arrive quand même à nous divertir. On découvre ainsi le Roller-Derby, une discipline de contact qui tend a se populariser ou l'esprit de corps est essentiel, on assiste ainsi à des matchs endiables, brutaux ou les divers personnages, variés, déjantés et complètement décales se rendent coup pour coup. Cette discipline servira de locomotive au film, tirant Bliss et sa réalisatrice vers le haut, à coup de coude, de boule et soutenue par une b.o des plus dynamiques hélas malgré la sympathie que j'ai pour le film, le manque d'originalité de l'histoire est rédhibitoire.

C'est simple, la mécanique de l'histoire ont la connaît déjà par cœur, c'est trop commun et la seule originalité reste le sport que le film met en exergue. On peut donc le remplacer par du foot, du volley ou du handball et cela serait la même chose, de plus on évite pas les « poncifs récurrents » à ce genre de film. Les conflits avec les parents, ici la mère veut transformer sa fille en poupée, son père l'ignore; le seul contre tous, elle pratique son sport dans le plus grand des secrets avec hélas des choix douloureux qui peuvent en découler.

Si le scénario ne mérite pas un oscar, le film fonctionne surtout grâce à ses actrices, une bande de femmes au talents indéniables et avec des tempéraments volcaniques. Ellen Page se révèle un tout petit plus et montre une grosse personnalité, extravagante et rebelle, ce qui lui donne un plus indéniable; Drew Barrymore ne joue plus avec un E.T depuis longtemps et garde malgré tout une ame d'enfant ; Juliette Lewis que je n'ai reconnue qu'a la fin joue la rivale de Bliss et c'est un vrai plaisir à la voir ainsi à l'écran; on a aussi la cascadeuse et actrice néo-zélandaise Zoé Bell, Kristen Wiig, Alia Shawkat, Marcia Gay Harden qui joue la maman castratrice et vieux jeu, Ari Graynor, Jimmy Fallon, ou encore Daniel Stern.

Un bout de vie un poil trop classique mais qui possède une énergie communicative !!! 
Plaisant et Rafraîchissant.


BLISS
Réalisé par Drew Barrymore
Sortie en salle le 6 Janvier 2010

Par tous les moyens, Bliss Cavendar veut échapper à sa petite ville perdue du Texas et à sa mère qui est convaincue que sa seule chance de réussir dans la vie est de gagner les concours de beauté locaux. Bliss rêve d'autre chose et elle va devoir prendre sa vie en main comme elle l'entend...

0 commentaires:

Rechercher dans ce blog