Ce mois de Juin 2011 aura été Cooper, Bradley Cooper !!! Charme indéniable, physique ravageur, ce beau garçon aussi proche du ge...

Limitless

13:35:00 Inglourious Cinéma 0 Comments


          Ce mois de Juin 2011 aura été Cooper, Bradley Cooper !!! Charme indéniable, physique ravageur, ce beau garçon aussi proche du gendre idéal que du bon pote, est un acteur plutot sympathique qui continue de monter. Donc après avoir repris son rôle de Phil dans Very Bad Trip 2, il revient dans les salles deux semaines plus tard pour le thriller « Limitless » réalisé par Neil Burger.

          Si une drogue dopait nos capacités intellectuelles, qu'en feriez vous ? Moi je ne sais pas … Mais cela ne tracassera pas Eddie Mora. A la base Eddie est un loos écrivain raté qui ne trouve plus l’inspiration, sa copine l'ignore, bref c'est le capharnaum. Au détour d'une rue, il tombe sur un vieux copain, il parle un peu de tout et de rien, une rencontre comme les autres, sauf que le vieux pote voit l'état lamentable d' Eddie et il lui donne une pilule pour le requinquer, qui a des vertus thérapeutique efficace. Eddie est réticent a l'idée d'essayer une nouvelle drogue, mais une fois la pilule avalée, son cerveau, son corps et son esprit se réveillent, le voilà capable d'écrire un livre rapidement, de ranger son appartement tout en faisant l’éducation sexuelle de sa voisine. Il en veut évidemment plus, c'est pour cela qu'il essaie de revoir son ami, hélas il le retrouve mort, intrigué il trouve quand même des pilules mais il vient de mettre le doigt dans un engrenage dangereux

         Neil Burger m'avais agréablement surpris avec son conte fantastique « L'illusionniste », une jolie histoire pleine de mystère et de poésie. Pour ce nouveau film il s'essaye au thriller contemporain, je dis ça car le film se passe de nos jours ce qui a un réel impact au final. Neil Buger réalise un divertissement intéressant, plutôt bien filmé avec des bonnes idées comme un récit vraiment attractif, un personnage ambiguë et une morale indécise; bref malgré la sympathie que j'ai pour le réalisateur le film a quelques défauts, d'abord la réalisation de Neil Burger est inégale car si les effets visuels au moment de la prise de la drogue sont réussis et originaux on a en contre partie, d'autres effets qui vous donne mal au cœur comme le générique de début (plusieurs zooms rapides et successifs) qu'il réutilise plusieurs fois; le scénario nous mène sur trop de fausses pistes inintéressantes qui parasites inutilement l'histoire ; au final le film devient profondément amoral, un écho étourdissant, un juste reflet de l'individualisme ambiant et de cette course a la performance …

         Bradley Cooper trouve avec ce film son premier rôle principal hors de la comédie et c'est réussi car l'histoire lui donne les moyens de s'exprimer dans plusieurs registres, passant de l'écrivain clodo-looser a sena..... (Oups Spoiler), par contre le réalisateur a du tomber amoureux de ses yeux; en face il fallait quelqu'un qui est de la gueule et quoi de mieux que monseigneur Robert De Niro en vieux filou, franchement il n'y a pas grand chose a redire sur lui, élégant, racé et toujours a son avantage; que serait ce monde de brute sans une touche féminine portée par la belle australienne Abbie Cornish vu dans Sucker Punch; on a aussi la brute épaisse en la personne de Andrew Howard ...

Un thriller inégal mais l'idée de base est assez réjouissante ...


LIMITLESS
Réalisé par Neil Burger
Sortie en salle le 8 Juin 2011

Eddie Morra rêve d’écrire, mais l’angoisse de la page blanche le paralyse. Sa vie sans éclat bascule lorsqu’un ami lui fait découvrir le NZT, un produit pharmaceutique révolutionnaire qui lui permet d’exploiter son potentiel au maximum. Eddie peut désormais se souvenir de tout ce qu’il a lu, vu ou entendu ; il peut apprendre n’importe quelle langue en une journée, résoudre des équations complexes et subjuguer tous ceux qu’il rencontre – tant qu’il reste sous l’influence de cette substance qui n’a pas encore été testée. Très vite, Eddie fait aussi merveille à Wall Street, où ses prouesses attirent l’attention de Carl Van Loon, un puissant magnat de la finance, qui lui propose de négocier la plus grosse fusion de l’histoire. Eddie ignore encore que des gens sont désormais prêts à tout pour mettre la main sur son stock de NZT. Alors qu’il découvre le danger, il doit aussi affronter les terribles effets secondaires du produit. Pour survivre à ceux qui le pourchassent de toutes parts, Eddie puise de plus en plus dans ses réserves. En aura-t-il suffisamment pour se montrer plus intelligent que tous ses ennemis ? 

0 commentaires:

Rechercher dans ce blog