THE CHASER Réalisé par Na Hong-jin Sortie en salle le 18 Mars 2009 Synopsis: Joong-ho, ancien flic devenu proxénète, reprend du s...

The Chaser

11:08:00 Inglourious Cinéma 6 Comments





THE CHASER
Réalisé par Na Hong-jin
Sortie en salle le 18 Mars 2009

Synopsis:

Joong-ho, ancien flic devenu proxénète, reprend du service lorsqu'il se rend compte que ses filles disparaissent les unes après les autres. Très vite, il réalise qu'elles avaient toutes rencontré le même client, identifié par les derniers chiffres de son numéro de portable. Joong-ho se lance alors dans une chasse à l'homme, persuadé qu'il peut encore sauver Mi-jin, la dernière victime du tueur.





Critique:

Il y a un cinéma qui émerge depuis plusieurs années venus de Corée du Sud, un cinéma d'où énormément de talents sortent dont le cinéaste Na Hong-jin, qui s'éclate comme beaucoup de ces copains dans le thriller, d'abord dans « The Chaser » que je vais chroniquer, puis dans « The Murderer » tout deux dans des styles similaires articulés autour de deux antagonistes, dans The Chaser un policier devenue proxénète et un sérial killer.

Être dans la police cela mène a tout, ce que Joong-ho pourrait dire, devenue proxénète, il vit des charmes de ses filles, sauf que depuis quelque temps il a des soucis, plusieurs des femmes qui travaille pour lui s'en vont, s'en laisser aucune trace, croyant qu'elles arrêtent tout simplement, l'une d'elle lui dit que leurs disparition est suspecte. Joong-ho se met a enquêter, il s'aperçoit vite qu'elles ont toutes vues le même mec, comprenant sont erreur, il se mets en chasse pour sauver la dernière fille qu'il a consciemment envoyer dans le repaire du tueur, un assassin extrêmement habile et manipulateur, toujours soupçonner du pire mais jamais arrêtez, a cause d'un système juridique déficient.

Tout premier long métrage de Na Hong-jin, présentez a Cannes, ce film bénéficie d'une histoire béton, inspiré de fait réel sur le tueur en série Yoo Young-chul qui fit plus de 20 morts, principalement des hotesses, des masseuses et des prostitués, narguant a l'époque comme le tueur dans le film les autorités. Habile metteur en scène, Na Hong-jin se concentre sur la mise en place de son histoire, le proxénète, les filles disparues, l'ambiance pesante car principalement de nuit, puis cette tension galopante due a la découverte assez rapide du criminel, quand il bascule dans le chassé croisé frénétique jusqu'à la fin, un film rythmé, des pics de violence dévastateur, affublé d'un critique assez acerbe d'un monde policier et judiciaire beaucoup trop laxiste. Puis le casting sans failles de ce film, les deux acteurs principaux seront a nouveau ensemble dans The Murderer, Yun-Seok Kim joue l'ex flic devenus proxénète, pas franchement sur de lui, jouant facilement de ces deux facettes, de par son physique a la fois imposant et quelconque pour contraster avec Jung-woo Ha, un acteur maigrichon, sec, tout en nervosité, campant un serial-killer implacable, fourbe, égocentrique, manipulateur.

Un thriller diaboliquement efficace

6 commentaires:

  1. Une très belle réussite. Surtout pour un premier long-métrage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout a fait d'accord, une vrai bouffé d'air frais avec ce cinéastes

      Supprimer
  2. Un thriller tendu, glauque et halletant au possible. D'autant que les deux acteurs sont énormes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux acteurs sont géniaux ces clairs, j'ai été impressionné par leur implications, car franchement sa ne doit pas etre simple a joué ...

      Supprimer
    2. Surtout le tueur. La scène où il barbarise la prostituée dans la salle de bain est affreuse.

      Supprimer
    3. Pourtant elle n'est pas très longue, c'est dire si il pouvait faire pire

      Supprimer

Rechercher dans ce blog