TOUS LES SOLEILS Réalisé par Philippe Claudel Sortie en salle le 30 Mars 2011 Synopsis: Alessandro est un professeur italien de musiqu...

Tous les Soleils

15:00:00 Inglourious Cinéma 2 Comments


TOUS LES SOLEILS
Réalisé par Philippe Claudel
Sortie en salle le 30 Mars 2011


Synopsis:

Alessandro est un professeur italien de musique baroque qui vit à Strasbourg avec Irina, sa fille de 15 ans, en pleine crise, et son frère Crampone, un gentil fou anarchiste qui ne cesse de demander le statut de réfugié politique depuis que Berlusconi est au pouvoir.Parfois, Alessandro a l'impression d'avoir deux adolescents à élever, alors qu'il ne se rend même pas compte qu'il est lui-même démuni face à l’existence. Voulant être un père modèle, il en a oublié de reconstruire sa vie amoureuse, d'autant plus qu'il est entouré d'une bande de copains dont la fantaisie burlesque l'empêche de se sentir seul. Mais au moment où sa fille découvre les premiers émois de l’amour, sans qu’il s’y attende, tout va basculer pour Alessandro… 


Critique:

Comment moi, celui qui a du mal avec les films français ai pus tomber sous le charme de ce film. Déjà en voyant la bande annonce pendant la fête du cinéma, des les premières notes de musique, j'ai sentis mes pieds bouger tout seul, un sourire qui monte et tout les soleils qui s'éclaire dans mon cœur, pour un voyage en plein Strasbourg signé Philippe Claudel.

Alessandro est un homme au cœur brisé, son cœur, sa vie c'est arrêter de battre quand sa femme est morte a la naissance de leur fille Irina. Alessandro ne pensera qu'a elle, ne se laissant plus aucune place pour lui, ce qui allez bien jusqu'à que ce fille lui disent j'ai 15 ans tu me soule !!! Elle qui ne demande qu'a s'affranchir d'une image trop lourde d'une mère qu'elle n'a pas connue, brisant le cœur de son père et au milieu Crampone son frère, un peintre qui vit en révolutionnaire, faisant la cuisine mais aussi apaisant les cœur. Alessandro doit revivre et sa fille et son frère vont l'aider …

Ce n'est pas un film triste, mélancolique mais surtout comique et sa Philippe Claudel ne l'oublie pas, c'est un film ou l'on se sent bien, grâce a un subtil mélange de comédie a l'italienne et d'austérité française, oui car il règne un joli brin d'Italie dans un Strasbourg auquel Philippe Claudel donne un accent très vénitiens, terrain propice pour soigner le mal être de ce professeur, pour qu'il apprenne a refaire confiance au autres, a reprendre le goût de vivre, a faire avec les morts, cet apprentissage Claudel nous le montre au travers de son activité a l'hôpital surtout avec le personnage de Anouk Aimée mais aussi par la chorale; rien de tel par la suite pour détendre l'atmosphère que la puissance comique d'un frère révolutionnaire; d'une adolescentes rebelle, de la langue italienne qui permet des dialogues d'une énormes drolerie, on passe du rire au larmes, de la joie a l'émotion …

Pour aussi souligné cette état de soin, de guérison, on a la Tarentelle qui est omniprésente, qui délivre de la joie a chaque note, on finis ensuite par un final un peu trop dans le pathos mais qui laisse place a une nouvelle page dans la tete d'Alessandro … Les rares défauts du films sont que l'ont vers parfois trop facilement dans le larmoyant, puis certains moments un peu cliché, la petit Irina dans une boom très rétro, un flic trop gentil ….

Stefano Accorsi est surprenant en professeur vieillot,rétro, en complet décalage avec le reste du monde, loin très loin de l'inspecteur dans Romanzo Criminale; son frère joué par Neri Marcoré c'est pour moi « la » révélation de ce film, acteur, humoriste, imitateur, reconnue dans son pays, il mets tout son cœur dans ce film, son personnage est hilarant, toujours en pyjama, en lutte contre le président faschiste de l'Italie, il peut paraître fou mais a largement toute sa tète, un bonheur de le voir joue dans ce film; la jeune Lisa Cipriani que j'avais découvert dans le film « Demandez la permission aux enfants » ou bien qu'attachante on avait envie de lui mettre des baffes, on la retrouve ici bien plus grande, plus responsable mais aussi emmerdante que l'adolescente typique du 21 eme siecle; Clotilde Courau et Anouk Aimée complete ce castings haut en couleurs

Une comédie des plus réjouissantes ...

2 commentaires:

  1. Comment croire à toutes ces situations ?! La boum des ados semblent anachronique, le frangin anar fait sourire mais est trop caricatural... etc... Tout le monde il est beau tout le monde y est gentil ! Malgré tout ça se regarde sans déplaisir grâce au charme de Stefano Accorsi et à quelques situations cocasses mais ce film sera vite oublié... 1/4

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'ai eu clairement un coup de coeur pour ce film, mais bien sur qu'il a bon nombre de situations invraisemblable, la Boum étant le pire je trouve, mais il possede un certain charme qui m'a fait me sentirs bien

      Supprimer

Rechercher dans ce blog