LE GUETTEUR Réalisé par Michele Placido Sortie en salle le 5 Septembre 2012 Synopsis: Le commissaire Mattei est sur le point ...

Le Guetteur

12:02:00 Inglourious Cinéma 10 Comments




LE GUETTEUR
Réalisé par Michele Placido
Sortie en salle le 5 Septembre 2012

Synopsis:

Le commissaire Mattei est sur le point d'arrêter un notoire gang de braqueurs de banques, lorsqu'un tireur d'élite, en couverture sur les toits, décime à lui seul une armée de flics et permet à ses complices de s'enfuir. Malheureusement, l'un d'eux est grièvement blessé, et la suite de leur plan est compromise. Tandis que Mattei organise une gigantesque chasse à l'homme, le gang entame une véritable descente aux enfers...

Critique:

Depuis le choc que m'a produis « Romanzo Criminale » j'attends chaque film de Michele Placido avec une grande impatience, « L'Ange du Mal » était moins réussis mais il détonnait pas mal, alors quand j'apprends qu'un film de braquage, confrontant Daniel Auteuil et une bande de braqueurs le tout réalisé par Michele Placido, je me suis dit pourquoi pas ??? Mais avant d'y aller le doute m'a pris, pourquoi un mec comme Placido, dont la longueur de ces deux derniers films dépasse allègrement les deux heures, se trouve avec un film d'une heure trente a peine ? Une durée très courte quand on voit avec quelle minuties il prends le temps de développer ces personnages habituellement, le Guetteur est donc sortie il y a deux jours avec Daniel Auteil et Mathieu Kassovitz.

Mattei, c'est l'exemple typique du commissaire burnée, il vas dirigé une opérations pour coincé des braqueurs de banque, tout ce passe bien, quand tout d'un coup, c'est hommes tombe comme des mouches, l'un après l'autre sous les coups d'un sniper. Mais la règle d'un sniper est de ne pas rester immobile trop longtemps car tu te retrouve repéré, Mattei essaye de le coincer, mais son adversaire est plus rusé, cet avec beaucoup de mal que le gang arrive a s'en allez. Avec un blessé mais hors de porté, emmenant celui qui est blesser chez un docteur, Le sniper décidant de remettre le partage a plus tard. Sauf que rien se passe comme prévu, Le Sniper est dénoncé, son avocate est tué, c'est potes tombent comme des mouches, car le docteur l'est a trahis, qui est juste un pur serial killer …

Et oui, vous ne rêvez pas sur le dernier élément révélé plus haut, le scénario écrit par Cédric Melon (Ça aussi je ne l'invente pas) est ambitieux, il y a de bonne idées, mais d'une le film est trop court de 30 minutes minimum pour avoir plus de cohérence et deuxièmement le récit est chaotique, si la relation Sniper/Mattei est assez développer, le troisième larron (Olivier Gourmet) arrive comme un cheveux sur la soupe, sans qu'on le voient, de façon abrupte et maladroite, en plus on compte pas les ellipses temporelles un brin rocambolesque car complètement extravagantes, ainsi que les personnages secondaires peu développer, voir sacrifié; ce qui me fait penser que le film a été formaté pour n'être qu'un pur produit; ceci dit il a quand même des points forts, la réalisation plus classique qu'a l'accoutumé de Michele Placido, a la fois sobre et élégante, une bonne directions d'acteur, ainsi qu'une bande originale composé par Nicolas Errera vraiment sympathique qui malgré sa tendance a lorgné du coté de Zimmer, est suffisamment prenante pour accompagné avec brio le film.

Daniel Auteuil est pas mal dans son rôle, mais il manque d'intensité, au contraire de Mathieu Kassovitz que j'ai vraiment trouvé bon, un rôle de taiseux ou tout passe dans l'attitude, une discrétion qui lui apporte de l'épaisseur, Olivier Gourmet joue le psychopathe de service, si il semble exagérer par moment il incarne un tueur manipulateur sans pitié, bref c'est réussi, Francis Renaud joue le meilleur pote a l'agonie, Jérome Pouly le costaud de la bande est assez transparent, un personnage que l'on ne vois pas trop, petit coup de cœur pour ce petit Lucas Argentero qui mets toute ces tripes dans une séquence de chasse a l'homme prenante, c'est peu mais il assure, on trouve aussi dans ce film mademoiselle Violante Placido, la fille du réalisateur dans un rôle assez discret

Une déception dans l'ensemble, un film avec de bonne intentions mais perdu dans les tréfonds d'un scénario très mal ficelé

10 commentaires:

  1. Pas intéressé les bande-annonces ne m'ayant donné qu'un désintérêt indéniable tellement le scénar est bidon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que la bande annonce ne t'est pas plus je comprends, mais comment peut tu dire que le scénario est bidon sans le voir ? Qu'il est l'air d'avoir été déja vu je veux bien mais la je ne te comprends pas

      Supprimer
    2. Bah un flic qui recherche un tueur insaisisable c'est vu et revu. Voilà où je veux en venir en parlant de bidon. Tu change flic par garde du corps ça donne aussi bien Bodyguard que Dans la ligne de mire!lol

      Supprimer
    3. Ben voila, ces la nuance que je voulais savoir, dans ces cas la je te comprends

      Supprimer
  2. Oui, parait que le scénario ne tient pas le route. Pourtant, à la différence de Borat, la bande annonce m'avait intéressé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est hélas sont grand défaut avec un grand D !!! Une déception en sachant que ce n'était pas un manche a la réalisation

      Supprimer
  3. ok avec toi pour le scénario, il part un peu dans tous les sens au fur et à mesure que le film avance... Mais je le noterais certainement moins dur que toi, la première partie reste très efficace... 2/4

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une vrai deception le scénario, on sens le gars qui a été frustré dans son processus de création, autant d'idée en si peu de temps, c'est du suicide. Mon avis est proportionnel a la deception, ce qui ne m'a pas empecher d'apprécier les bonnes choses que l'on apercoit

      Supprimer
  4. Moi j'ai beaucoup aimé ce film. Certe c'est du vu et revu 100 fois mais bon je me suis surpris (car en général je n'aime pas trop ce genre de film) à l'aimé.

    12.5/20.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprend ton point de vue, sa m'a distrait aussi, mais j'en attendais beaucoup plus, pour une réalisateur comme Placido ces décevant

      Supprimer

Rechercher dans ce blog