Tunnel

by - février 14, 2018


Alors qu’il rentre retrouver sa famille, un homme est accidentellement enseveli sous un tunnel, au volant de sa voiture. Pendant qu’une opération de sauvetage d’envergure nationale se met en place pour l’en sortir, scrutée et commentée par les médias, les politiques et les citoyens, l’homme joue sa survie avec les maigres moyens à sa disposition. Combien de temps tiendra-t-il ?

Tunnel – 3 Mai 2017 – Réalisé par Kim Seong-Hun


Dans le genre du film « Catastrophe », on peut distinguer deux sous-genres, l'un que je qualifierais d'apocalyptique, souvent américain, il fait dans la surenchère et met souvent en scène la fin du monde (Probable ou non) comme « 2012 », « San Andreas » ou « Geostorm »; puis il y a celui qui se veut réaliste, plus concret, celui qui est le plus rare à mon goût, mais c'est probablement le plus intéressant, comme « La Tour Infernale », « Twister » ou « The Impossible ». Une distinction qu'il me faut vous montrer, parce qu'a mon sens dans le premier, on a fait le tour, il n'y a plus aucune surprise, alors que dans le second, on peut toujours raconter une histoire intéressante et c'est le cas de « Tunnel » qui au delà de sa catastrophe initiale, dresse un constat glaçant de la société sud-coréenne.

Jeong-soo rentre chez lui, après une journée de travail et pour ça il prend le tunnel récemment inauguré. Son week-end s'annonce des plus agréables, surtout qu'ils doivent avec sa femme fêter l'anniversaire de leur petite fille. Alors que tout se passe bien, Jeong-soo voit le tunnel s'affaisser sur lui et sa vie défiler devant ses yeux. Miraculeusement en vie, il arrive à passer un coup de fil pour signaler sa présence et l'effondrement du tunnel. Dans un pur élan de solidarité national, tous le pays se mobilise pour le sauver, mais très vite il ne sera plus « l'homme » a sauver, mais bel et bien l'enjeu, car tous auront à cœur d’être celui qui sera le premier à le sauver, a l'interviewer ou encore être le brillant responsable de ce sauvetage. Des attentions que l'on peut qualifier de noble, sauf qu'en apparence il n'en est rien et que de nombreux dysfonctionnements vont mettre en péril la vie Jeong-soo.


« Tunnel » se place vraiment au coté des meilleurs films catastrophe ! Et c'est aussi l'une des surprises de l'année 2017, un film solide, brillant sur bien des points, qui ne prend jamais son spectateur pour un imbécile, ce qui est en soi une prouesse pour un film de ce genre. Kim Seong-Hun évite les écueils que l'on pouvait craindre au vue de son synopsis et il mèle ainsi à son huis-clos qu'il gère avec intelligence, une belle dose d'humour, de cynisme, de second dégréé et d'émotion, pour un résultat spectaculaire !

Le scénario est écrit par le réalisateur, qui adapte le roman éponyme de So Jae-won. L'histoire est limpide, c'est celle d'un sauvetage après l'effondrement d'un tunnel routier. Vu ainsi ça n'a rien de palpitant, cependant le traitement de l'intrigue va bien au delà de ça en faisant de l’entièreté du film une critique de la société coréenne. C'est ainsi que progressivement, le scénario va nous faire basculer de la stupeur face à cette catastrophe soudaine, a l'horreur du quotidien, à celle des humains faites d'indifférence et de vilenie. L'élan de solidarité est aussi spontané, qu'un odieux calcul politique destiné à masquer des défaillances dans la réalisation du tunnel, les journalistes ne pensent qu'à leurs scoops et des le premier incident pour un sauveteur, la population se retourne contre les autorités et la famille de la victime. Puis lorsqu'on juge Jeong-soo « mort » les financiers demandent l’arrêt des secours et la reprise des travaux.

La vue du réalisateur sur son pays est très dure, un pays ou l'on fait les choses à l'envers, en dépit du bon sens, sauf bien sur du sens de l'argent ! La classe politique est défaillante et elle se plie s'en vergogne au desiderata du capitalisme, qui construit vite et pour pas cher, avec les défauts que ça peut engendrer. Le pourvoir et l'argent passe ainsi au dessus des hommes et dessinent les contours d'une société ou tout à un prix, même celle d'une vie humaine. Une critique que l'on peut aisément transposer dans les pays occidentaux …

Sans enlever tout le spectaculaire que l'on est endroit d'attendre d'un film pareil, Kim Seong-Hun reste auprès de nous et laisse clairement les effets de manche au placard. Le réalisateur ne perd jamais de vu ce qui se joue et alterne intelligemment les points de vue, souvent liés par une magnifique bande originale; Jeong-soo dans le tunnel ou les équipes de sauvetages, le tunnel ou la Corée du sud ou encore Se-Hyun et les différentes personnes qui aident son mari; toujours avec cette idée d'opposée l'intime et le spectaculaire ! Ce qu'on retrouve dans sa mise en scène, notamment lors de l'effondrement du tunnel ou lorsqu'on sort Jeong-soo à la fin du film, c'est bien cadré, découpé et monté, avec à chaque fois un sens du suspense impeccablement maîtrisé ! Le travail du chef-opérateur Tae-Sung Kim est aussi réussi qu'un indéniable plus au film, notamment pour tout ce qui se passe dans le tunnel, ou l'on semble être au coté de lui. Puis que dire du décor qui sert au huis clos, chaotique et en même temps soigné et détaillé, une belle réussite pour les équipes à l’œuvre dans le film, ainsi que pour Hwo-Kyoung Lee le responsable de la production design.

Jung-woo Ha qui a le loisir de rester sous terre est épatant du début à la fin. Tout d'abord c'est avec une décontraction somme toute propre à la Corée du Sud qu'il prend les événements, restant calme, voire parfois un peu trop ! Mais peu à peu, l'armure se fendille et l'acteur fait preuve d'énormément de subtilité et de nuance, nous emmenant avec lui, dans cet étonnant mélange de détresse et de fureur de vivre. L'extraordinaire Doona Bae vous brisera le cœur, par son empathie, sa sensibilité et son indéfectible amour qu'elle porte avec son personnage à son partenaire à l'écran. Dal-su Oh joue le sauveteur en chef, un homme bon, lui aussi témoin de l'absurdité des différentes consignes qu'il se doit de suivre et fait preuve d'énormément d'humanité, se battant jusqu'au bout ! 


Un grand film catastrophe !

You May Also Like

0 commentaires

Rechercher dans ce blog

@inglouriouscine