Fe de Eterras

by - janvier 19, 2018


La historia transcurre en el cálido verano de 2010 en una pequeña capital de provincias española. Un peculiar y disfuncional comando de ETA -formado por un veterano que está deseando demostrar que no es un cobarde, una pareja cuyo compromiso depende de la continuidad de la banda y un manchego que cree que entrar en el comando le hará sentir como si fuera Chuck Norris - se atrinchera en un piso a la espera de recibir una llamada, que parece que nunca llega, para pasar a la acción. Mientras tanto, la selección española de fútbol va avanzando triunfalmente en el Mundial de Sudáfrica y todo el mundo lo celebra a su alrededor...

Fe de Eterras – Réalisé par Borja Cobeaga - 13 Octobre 2017 (Netflix)
Prendre Netflix au mois de Décembre a permis d'étancher mon envie de film espagnols, notamment parce qu'ils sont rarement distribués en France (Sauf exception) et j'ai découvert aussi par la même occasion que Netflix produit des longs métrages espagnols, dont « Fe de Etarras » est le second. On retrouve alors le duo Borja Cobeaga et Diego San José, les deux hommes derrière le succès des films « Ocho Apellidos Vascos » et « Catalanes ». Borja Cobeaga passe derrière la caméra et Diego San José le rejoint au scénario.

Le pitch de départ quand je l'ai lu sur Netflix m'a énormément plus, car je voyais arriver le décalage et le second degré. La coupe du monde de foot 2010 (Grand moment pour la France) et des membres de l'ETA qui veulent frapper à ce moment là, un cocktail explosif surtout que nos « etarras » n'imaginer pas un seul instant la ferveur dans laquelle le pays allez peu à peu plonger.

Mais voilà cette fois-ci, le sujet et le traitement n'était peut être pas pour moi ! Je ne suis pas basque, ni espagnol et je ne connais pas suffisamment leur histoire pour pouvoir appréhender au mieux l'histoire, ainsi que les différents tenants et aboutissants. Le pire pour moi, c'est le ton consensuel que prend le film pendant plus d'une heure trente, ou l'attente devient pesante et sans fin, ou rien ne dépasse, ni ne trépasse, le réalisateur ne bouscule personne, si ce n'est ce pauvre Javier Camara ! Et c'est là que moi je ne comprend pas où le film veut aller !

C'est long, à ne plus savoir qu'en faire. On rit très peu, mais quand ça arrive c'est malgré tout réussi et cela manque de rythme ! Ce qui est dommage, parce que le film dégage une vraie identité, avec un visuel soigné et des acteurs/actrices qui se débrouillent plutôt bien, mais c'est au final le même problème, on ne s'attache jamais à eux et surtout on ne comprend pas la finalité de l'entreprise, surtout a la vue de la fin du film …

Bref « Fe de Eterras » n'est pas un mauvais film, mais un film trop sage et trop ancrée dans sa réalité pour pouvoir séduire un public au dela de ses frontières.

You May Also Like

0 commentaires

Rechercher dans ce blog

@inglouriouscine