Manhunter

by - octobre 05, 2017


Will Graham est un des experts-légistes les plus habiles du F.B.I. Il excelle dans l'art de reconstituer à partir d'éléments quasiment inexistants le profil d'un assassin. Mais son "sixième sens" lui a valu de frôler plusieurs fois la mort. Alors qu'il est retiré depuis trois ans, un ancien collègue, Crawford, vient le relancer pour une affaire qui s'annonce complexe : deux paisibles familles de Birminghan et Atlanta ont été, à un mois d'intervalle, sauvagement massacrées par un "tueur de la pleine lune".
Manhunter - 22 Avril 1987 – Réalisé par Michael Mann

Thomas Harris est un romancier américain, auteur entre autre de « Black Sunday » et de la fameuse tétralogie sur le personnage d'Hannibal Lecter. Pour l'écriture de ses quatre livres, il put compter sur ses relations au sein du FBI, notamment ceux de la Division des Sciences Comportementales. Une unité qui fut créée dans les années 70, époque à laquelle des gens comme John E. Douglas ou encore Robert Ressler, des pionniers dans le domaine du profilage. Ce dernier étant même l'inspiration de Thomas Harris pour la création du personnage de Jack Crawford, le directeur des sciences du comportement de ses livres, personnage que l'on retrouve dans la première adaptation de son livre Dragon Rouge, intitulé pour d'obscures raisons « Manhunter » ou encore « Le Sixième Sens » !

Will Graham vit des jours heureux avec sa femme et ses enfants dans leur maison au bord de la plage. Cet ancien profiler du FBI goutte à ce repos mérité après avoir été blessé par le serial killer Hannibal Lecter. Si cela s'est soldé pour le tueur par une arrestation, la santé mentale de Will fut elle, tellement atteinte, qu'il a du arrêter d'exercer son métier. Mais voilà trois ans après ça, son ancien patron Jack Crawford vient le trouver, pour lui demander son aide; un nouveau tueur en série frappe et ils ont besoin de lui pour dresser son profil psychologique. Will après avoir pesé le pour et le contre, replonge dans ce monde et va vite inspecter la dernière scène de crime. Mais pour passer à la vitesse supérieure, il consulte l'une des pires personnes qui existent sur terre, le psychiatre mais néanmoins serial-killer « Hannibal Lecter », pour qu'il aide à cerner plus vite le tueur. Will qui ne devait alors être qu'un simple consultant, va de plus en plus s'impliquer pour se retrouver finalement la ou il ne voulait pas être, en première ligne, face au mal …

Comme beaucoup de personne je connaissais « Le Silence des Agneaux », « Hannibal » ou encore « Dragon Rouge », mais pas ce « Manhunter » de Michael Mann et cela ne ratait pas a chaque fois que je lisais ou que j'entendais quelqu'un parler d'Hannibal Lecter, aucun mot sur le film de Mann ! Et très franchement je ne comprends pas pourquoi, car c'est certainement le meilleur des films tirés de l’œuvre de Thomas Harris avec « Le Silence des Agneaux ». C'est un film qui ne vous laissera pas indifférent, radical, tortueux, angoissant ou encore glauque, voyagez avec moi dans la tête de Will Graham, au pays du dragon rouge et d'Hannibal Lecter.

L'histoire du film est signé par Michael Mann. Ecrire le scénario de son film est une habitude pour lui et il réitérera a chacun de ses films, hormis « Collatéral » et « Hacker ». Comme dit plus haut, c'est une adaptation, celle d'un roman de Thomas Harris ou l'on suit l’enquête de Will Graham pour coincer « Dragon Rouge ». Le scénario se concentre principalement sur le personnage de Will, qui va agir comme le Némésis du tueur qu'il doit arrêter en devenant de plus en plus proche de lui. Et en parallèle on trouve l'histoire du tueur, un homme fasciné par une aquarelle de William Blake, qui s'intitule « The Great Red Dragon and the Woman Clothed in Sun » et dont il s'inspire a chacun de ses meurtres. Et le réalisateur va mêler leurs trajectoires en les opposant et en faisant d'eux le miroir de l'autre, Will Graham va peu à peu perdre pied et penser vraiment comme un serial-killer, occultant sa vie de famille ou encore ses amis, quand de l'autre coté le « Dragon Rouge » va trouver une femme aveugle qui l'apprécie ! Mann interrogeant ainsi sur la nature de l'homme et sur sa capacité à éprouver des sentiments, comme la bonté ou la cruauté …

L’ambiguïté morale qui s'en dégage s'ajoute a la dureté de l'intrigue et à l'ambiance malsaine que Mann créé tout au long du film. Sans oublier pour autant le rôle de Hannibal Lecter au milieu de tous ça, car même si il a un rôle mineur, il est celui qui cultive les obsessions de chacun des personnages. Will Graham le consulte alors qu'il a failli mourir de ces mains; le tueur, le « Dragon Rouge » entretient lui une correspondance avec Hannibal Lecter et peut lui faire part de ses désirs; pendant que lui, au frais derrières les barreaux d'une prison d'un blanc immaculé se délecte de ce qu'il voit !

Quant à la réalisation de Michael Mann elle est tout simplement fabuleuse ! Le réalisateur traduit par l'image, exactement ce qu'il nous raconte, en traduisant littéralement l'antagonisme des deux personnages par une couleur qui leurs est propres. Mais la dichotomie n'est pas si simple, car Michael Mann prend son temps et laisse le temps aux personnages d'évoluer et a nous spectateurs de les connaître, afin de mieux se sentir impliquer émotionnellement. Le travail purement pictural émerge ensuite naturellement, a la fois sobre et rechercher; quelques soient l'images à l'écran, c'est une merveille de composition, minimaliste, précis et d'une finesse incroyable, ou la photographie de Dante Spinotti fait des merveilles, pleines de contrastes et de nuances. Il faut ajouter à ça la direction artistique de Jack Blackman qui cumule les bons choix, comme le fait de tourner dans un musée d'art de la ville d'Atlanta, lieu d'un blanc aseptisé, idéal pour marquer le décalage entre le tueur qui est emprisonnée et Will qui vient l'interroger. Mann n'en oublie pas pour autant de rendre son film vivant et rythmer avec des scènes chocs et puissantes, ou encore totalement irrespirable, comme le premier échange Graham/Lecteur, la découverte de la première scène de crime par Will ou encore lorsque que le « Dragon Rouge » se dévoile pour la première fois.

Le casting est solide et il m'a même fait changer d'avis sur un acteur. William Petersen joue le rôle de Will Graham, un acteur que je ne connaissais que de la série de Jerry Bruckheimer « Les Experts » et même si je ne le considérais pas comme un acteur sans talent, je ne pensais pas être surpris ou épaté par lui. Et comme dirais Slater « Big Mistake » car William Petersen est un putain de bon acteur ! Un vrai monsieur tout le monde en apparence au début, qui se métamorphose des qu'il replonge dans son travail de profilage, plein d'obsessions et de mystères. On sent la tension naître en lui, on la voit éclairer son visage, qui passe de la bienveillance, a un regard de défi et d'excitation, pris par le vertige de la traque. Une performance de premier ordre, avec du caractère et énormément de nuances. Tom Noonan joue Francis Dollarhyde, le tueur du film ! Un acteur qui à pris son rôle avec sérieux et zèle, en prenant de la masse musculaire, ce qui s'avère réussis tant son allure de colosse fait planer une menace indicible a chacune de ses apparitions, mais il s'est aussi isolé du reste du casting pour mieux rentrer dans son personnage et franchement c'est une réussite …

Brian Cox dans le rôle du célèbre Hannibal et pour le peu de fois qu'on le voit à l'écran, il est brillant et laisse entrevoir toute la folie qu'il se cache derrière. Et pour finir, on trouve Kim Greist dans le rôle de Molly Graham, Joan Allen dans celui de Reba McClane qui est la femme aveugle qui apprivoise le géant Dollarhyde, Dennis Farina dans le rôle de Jack Crawford ou encore la présence de Stephen Lang, méconnaissable dans le rôle du journaliste Freddy Lounds …

Manhunter est un film fabuleux, la première incursion de Hannibal Lecter au cinéma et surtout c'est le résultat d'une somme de choix pertinent, au service d'un film que le réalisateur maîtrise du début à la fin.

" Crée par Thomas Walker 

You May Also Like

1 commentaires

  1. J’ai regardé le premier épisode et je me suis beaucoup ennuyée. Je ne m’attendais pas du tout à ça ! Il y a des scènes vraiment inutiles. L’histoire est compliquée et je n’ai rien compris. Je suis très déçue.

    A+

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog

@inglouriouscine