Princesse soumise à un étouffant protocole, Ann n'a pas une minute de liberté. En déplacement à Rome, elle fait la rencontre du jou...

Vacances Romaines

11:50:00 Inglourious Cinéma 0 Comments


Princesse soumise à un étouffant protocole, Ann n'a pas une minute de liberté. En déplacement à Rome, elle fait la rencontre du journaliste Joe Bradley qui la reçoit chez lui sans connaître son statut. Sous le charme du jeune homme, Ann profite enfin d'un moment d'évasion avant que sa condition ne la rattrape.

Vacances Romaines – William Wyler – 9 Avril 1954

Si il y a une chaîne que j'apprécie fortement c'est bien la Paramount Channel. Une chaîne a la programmation éclectique et parfaite pour tout amoureux du cinéma ! Tout ça pour dire que hier, vers 16h50 j'ai profité de la diffusion de « Vacances Romaines », comédie romantique de William Wyler, avec Grégory Peck et surtout avec le premier grand rôle d'Audrey Hepburn dans le costume d'une princesse au bord du burn-out ...

Être d'une famille royale impose forcément des contraintes, encore plus quand on est une princesse, le poids du protocole ne laisse pas de place a la fantaisie. La Princesse Ann accompagnée de toute une cour, fait le tour des différentes capitales européennes, se pliant ici et là au desiderata d'un emploi du temps contraignant. Mais la princesse est aussi une jeune femme au bord du précipice, qui en a clairement marre et qui ne demande qu'a connaître « la vie » loin de tout apparat royal. Alors qu'elle est a la veille d'une journée harassante, la jeune princesse s'échappe pour traîner dans les rues de Rome et au hasard des rencontres, le bonheur sera pour elle, grâce a de merveilleuses vacances romaines …

Ce film « Vacances Romaines » c'est un peu le cocktail sans faille, une ville fabuleuse, une belle histoire et des acteurs indéniablement romantiques, alors qu'il aurait pu être tout autre. Au départ le film était destinés a être réalisé par Frank Capra, avec comme duo Elizabeth Taylor/Cary Grant, ce qui met l'eau a la bouche de n'importe quelle personne de sensée et de bon goût, pourtant il échu finalement au cinéaste William Wyler ! Le choix des acteurs fut aussi différent et audacieux, avec Gregory Peck qui goûte enfin a une comédie mais aussi avec une jeune actrice, toute auréolé de son succès a Broadway dans GIGI, la pétillante Audrey Hepburn !

Un changement total de direction pour un film qui n'en pâtit jamais, car ce trio est au diapason tout au long, incarnant avec justesse un récit aussi « simple » que passionnant dans le fond. Le récit romantique est parfaitement écrit, les personnages équilibrés et le rythme ne faiblit pas, du il est vrai a l'unité de temps contenu sur une journée qui facilite les péripéties . Wyler n'en rate alors pas une miettes, il personnifie Rome, il lui donne la bonne place, celle a la fois de la ville touriste et romantique ! Il en balade ses personnages avec grâce, usant du comique de situation pour nous amuser sans jamais nous lasser, il laisse émerger l'émotion sans l'imposer et finit étonnamment par une légère touche d'amertume.

Une amertume qu'on ne veut pas voir arriver mais qui est inéluctable si on prend le temps de s’arrêter sur les personnages ! Ann la Princesse, Joe le journaliste, 2 personnages en apparences éloignés, par leurs vies, leurs fonctions et pourtant ils ont tant en commun, la solitude, une bonhomie de façade ainsi qu'une fonction qui pèse sur leurs épaules, qui les étriquent, qui les broie littéralement jour après jour. Le film prône l'ouverture vers l'autre, vers d'autre horizon pour mieux se découvrir et progresser, le dépassement de soi pour mieux devenir celui que l'on est, illustrer a l'écran par la fin du long métrage ou chacun embrase avec force sa fonction ! C'est aussi une façon singulière d'aborder le passage a l'age adulte pour Ann, l'émancipation et le premier amour, intense, futile et passionnel, avec beaucoup de brio …

Pour nous transporter, rien d'autre que Gregory Peck, Eddie Albert et Audrey Hepburn, trois acteurs en or pour un film qui mènera la jeune Hepburn à l'Oscar ! Malgré sa stature de « star » Gregory Peck dégage une vrai humilité, qui fait de son personnage quelqu'un d'un brin fanfaron avec une belle sensibilité, son charme naturel sied a merveille au rôle, incarnant une image idéale d'un homme a la fois beau, drôle, cultivé et tendre, ce qui va a merveille quand votre partenaire s'appelle Audrey Hepburn ! Elle sortait d'un succès a Broadway mais son expérience n'était que des petits rôles au cinéma, pourtant au cour d'une audition devenue célèbre, William Wyler tombe en admiration et tient sa princesse, ce qui est une évidence tant son charme respire l'innocence, que ce talent naturel ne demande qu'a exploser et ce film l'a révèle avec beaucoup d'audace ! Et pour les observer, un certain Eddie Albert, plus en retrait, un brin plus rustre mais pas dénué de talent, un rôle clé dans la dynamique qui se crée entre ann et Joe …

Une comédie amoureuse drôle, amère et terriblement sincère ... 


0 commentaires:

Rechercher dans ce blog