La Nouvelle Légende du Grand Judo – Akira Kurosawa – 3 Mai 1945 Premier film bouclé, Akira Kurosawa enchaîne avec un film sur les femmes...

La Nouvelle Légende du Grand Judo

09:30:00 Inglourious Cinéma 0 Comments


La Nouvelle Légende du Grand Judo – Akira Kurosawa – 3 Mai 1945

Premier film bouclé, Akira Kurosawa enchaîne avec un film sur les femmes ouvrières pendant la guerre, semi documentaire, propagandiste, « Le Plus Beau » lui fera rencontrer sa future femme et avant son mariage le studio le presse de donner une suite aux aventures de Sugata Sanshiro et que cela soit en 2014 ou en 1945 ce n'est pas la meilleur des idées. « La Nouvelle Légende du grand Judo » toujours écrit par Akira Kurosawa et inspiré par le livre de Tsunéo Tomita, revient deux ans après pour livrer les aventures de l'invincible Sanshiro. Sugata revient chez son maître grandit, il maîtrise son art, il est en un fier représentant et donne même la leçon à un américain bien présomptueux. Il est tellement réputé qu'on souhaite le voir s'opposer a un combattant américain, ce qui ne l’intéresse pas surtout quand les fils de son ancien adversaire viennent le défier pour venger leur père. Honnêtement ce film est décevant, non pas d'un point de vue technique car Akira Kurosawa sait très bien y faire et tout est bien cadré du début à la fin mais par l'histoire qu'il compte, le ton qu'il adopte et la différence du message qu'il véhicule. Dans le premier, le Judo et l'histoire étaient un vecteur de progrès, cela véhiculait des valeurs progressistes entre ouverture vers le monde et individualisme, ce qu'ici on oublie presque, déjà le ton est beaucoup plus léger, moins grave et la farce auquel on assiste alternativement dénature avec le sérieux et l'application du Judo comme il est montré. Un décalage énervant mais qui va hélas avec l'histoire ou le Judo doit montrer sa supériorité au monde et notamment aux américains, alors comment ne pas penser de nos jours à des films comme Rocky 4 ou IP man 2 qui éxalte l'excellence contre l'oppresseur et puis cette fois ci le Judo veut et souhaite rester l'art martial dominant au Japon, en ne reconnaissant pas au Karaté sa légitimité, un conservatisme presque gênant tant le premier dégager quelque chose de beaucoup plus fort....

Une suite décevante a cause notamment d'une histoire rétrograde et conservatrice.


0 commentaires:

Rechercher dans ce blog