Il y a des films dont on se délecte, car ils nous animent les papilles, chaque bout de pellicule devenant un morceau de chocolat fin et su...

Le Chocolat

08:30:00 Inglourious Cinéma 0 Comments

Il y a des films dont on se délecte, car ils nous animent les papilles, chaque bout de pellicule devenant un morceau de chocolat fin et sucré, « Le Chocolat » réalisé par Lasse Hallstrom est une succulente petit gourmandise, porté par Juliette Binoche en chocolatière mystérieuse et Johnny Depp en pirate bohème, un duo charmant contre Alfred Molina. Ce film a vraiment des allures de conte mais a première vu ce n'est pas le cas, pourtant on comprend très vite que c'est le contraire des que les personnages arrivent. Sous une pluie battante, deux nouvelles habitantes arrivent dans la morne cité de Lansquenet, trempées et vêtues tel des chaperons rouges. Vianne et sa fille Anouk s'installent dans une petite maison, douce et chaleureuse, accolée au magasin qu'ouvre Vianne, une chocolaterie. L'ouverture de ce magasin va vite perturber les habitudes de ce paisible village, car Vianne a un don spécial, un don qui lui permet de donner à chaque personnes le chocolat qui lui correspond alors qu'elle ne les connait pas. Elle va ainsi apporter un vent de fraicheur sur le village, les habitants se réveillent et redécouvrent des sensations qu'ils avaient perdues pour le plus grand bonheur de Vianne. Hélas dans l'ombre, le Comte de Reynaud, bienfaiteur et catholique pratiquant considère la chocolaterie de Vianne comme une déviance, une hérésie surtout en plein Carème. Alors que le Comte ligue les habitants contre elle, une aide inespérée suivant le fil de l'eau va lui être d'un grand secours …

Méler l'aspect réconfortant du chocolat avec la religion, c'est vraiment original, le décalage observé est vraiment drôle car ce n'est pas l'église en elle même que dénonce Lasse Hallstrom mais le fanatisme chez les paroissiens. Le Comte n'est qu'un richissime propriétaire qui ne supporte pas que l'on bafoue ses croyances alors que Vianne ne veut que s'installer dans ce village, elle échange ainsi avec beaucoup d'humour grâce a son don ou elle devine ce qu'aime les gens. Lasse Hallstrom montre avec malice cet échange dans cette atmosphère magique, suave et délicate ou la chocolaterie devient le lieu de tout les fantasmes, le chocolat quand a lui respire, enivre les papilles des gens et fait chavirer les cœurs. A coté de cela on assiste a une histoire d'amour un peu niaise mais assez vibrante, ce qui n'est pas si dérangeant car le personnage de Depp donne suffisamment de piquant pour rendre cette relation torride. Le film se révèle au final assez tendre, drôle et mélancolique, avec une musique harmonieuse signé Rachel Portman et des acteurs plutôt bon. Le seul point a mon sens regrettable c'est le manque de nuance dans le film, Vianne = Gentille, le Comte = Méchant … Les acteurs sont vraiment sympathiques, la belle Juliette Binoche dont c'est le premier film que je vois est une agréable surprise, douce, chaleureuse et pleine de bon sens ; Johnny Depp quant à lui est toujours aussi bon en vagabond au grand cœur; Alfred Molina m'a bien fait rire ce qui est essentiel pour un catholique pratiquant; Lena Olin est impeccable en épouse battue sur le chemin de la rédemption; on trouve aussi Judi Dench, Carrie-Anne Moss, Peter Stormare ...

Une comédie douce, amère, sucrée, profonde et gourmande ....

LE CHOCOLAT
Réalisé par Lasse Hallstrom
Sortie en salle le 28 Février 2001

Durant l'hiver 1959, Vianne Rocher s'installe avec Anouk, sa petite fille, à Lansquenet, une petite bourgade française. En quelques jours, elle ouvre une confiserie à proximité de l'église. C'est une chocolatière hors pair : elle devine la gourmandise cachée de chacun et adapte ses recettes raffinées pour combler ses clients. De nombreux villageois s'abandonnent rapidement à ses irrésistibles friandises et succombent à ses délices sucrés. Mais la bourgeoisie huppée de la ville ainsi que le Comte de Reynaud sont outrés de voir les habitants envoûtés par les chocolats de Vianne. Craignant que ses friandises n'amènent les gens au péché et à l'oisiveté, le Comte s'oppose vivement au commerce de Vianne et, afin de causer sa faillite, interdit à quiconque de s'y rendre. La venue d'un autre étranger, le beau Roux, va bouleverser la donne. Il aide Vianne à tenir tête à ses détracteurs.

0 commentaires:

Rechercher dans ce blog