MACHINE GUN PREACHER Réalisé par Marc Forster Sortie en DVD/Blu-Ray le 2 Janvier 2013 Synopsis: À sa sortie de prison, Sam Chi...

Machine Gun Preacher

14:25:00 Inglourious Cinéma 4 Comments





MACHINE GUN PREACHER
Réalisé par Marc Forster
Sortie en DVD/Blu-Ray le 2 Janvier 2013

Synopsis:

À sa sortie de prison, Sam Childers renoue avec ses mauvaises habitudes : l’alcool, la drogue, le trafic de stupéfiants. Convaincu qu’il doit reprendre sa vie en main, il décide de s’exiler en Afrique. Indigné par le sort des jeunes enfants soudanais enrôlés de force dans les milices, Sam décide de prendre les armes. Sa guerre vient de commencer et n’est pas prête de s’arrêter…





Critique:

Je tiens a remercier encore une fois l'opération DVDtrafic qui me permet de découvrir un film que je ne connaissais pas, toujours un peu a la bourre j'ai choisis le dvd de « Machine Gun Preacher » réalisé par Marc Forster. Je dois avoué que j'ai été surpris du contenu, car le titre penche plutôt du coté de la série B bas de front que du Biopic, car oui ce titre que l'on peut traduire en français par « Le Pasteur a la Mitraillette » est un bout de vie d'un ancien motard qui trouve la rédemption dans la religion et non un pasteur fou qui dézingue tout les mécréants …

Sam Childers est un motard, un motard dans le sens noble du terme, qui boit, qui fume, qui se tape une stripteaseuse, qui racket de pauvre gens mais qui surtout roule sur une grosse bécane, mais un jour tout coule et le coco finit en prison. En prison il ne voit pas dieux mais sa copine si, ce qu'il le contrarie, comme lui peut il faire pour raccrocher a la réalité si c'est anciens repères se barre ??? Heureusement qu'il reste les copains, mais c'est vieilles attaches lui font faire de nouvelles conneries, comme tuer un mecs … Il demande de l'aide a sa femme, elle chaste et prude qui lui fait rencontrer son pasteur, son église ou elle se rends, un changement radical chez Sam apparaît, il se laisse baptisé, devenant ainsi un pratiquant confirmé, il ne boit plus, il ne s'habille plus comme un délinquant, il bâtit meme des maisons pour la communauté; mais il veut aider plus de gens, c'est pour sa qu'il vas partir au Soudan pour aider a bâtir des maisons, des écoles et bien d'autre chose, jusqu'à s'apercevoir de l'horreur qui règne sur place et décide de faire bien plus, au péril de sa vie, de sa famille.

 

Après le succès comptable de « Quantum of Solace », Marc Forster désiré prendre un peu de recul, ce que j'imagine assez compréhensible, puis il se remis a lire quelque scénario, quand il se passionne sur le scénario de Jason Keller, l'histoire de Sam Childers, emballé il voulait d'abord rencontré le bonhomme avant de ce lancer, de cette rencontre scèlera le destin de ce film et l'abnégation de Forster a croire en cette histoire. Les points forts de ce film reste avant toute chose, l'histoire peu commune de ce gars, Sam Childers un ancien Hell's Angel qui partira en Afrique pour créer un village qui héberge des enfants, cet un beau morceau de vie qui montre la force des convictions peu importe que l'on soit guidé par dieux ou par une arme mais Marc Forster retranscrite cette histoire maladroitement a l'écran, tout vas trop vite et cela en devient caricatural, on passe d'un connard a un mec bien comme sa, d'un claquement de cil, on passe aussi d'un simple pratiquant a un pasteur radical du plus mauvais genre, tout en alternant les scènes au Soudan et en Amérique assez logique elle, posant elle un déroulement progressif, logique, entre la perte progressive de son foyer et son implication dans la lutte pour les enfants au Soudan, qui en devient maladive, l'emmenant aussi a se battre.


Concernant la réalisation de Marc Forster, il a la bonne idée de plus poser sa caméra et de presque laissez tomber la caméra a l'épaule, ce qui donne des moments sympathique mais banal, il n'atteint la grace que dans une scène se situant vers la fin, ou il conjugue simplicité de l'image, de la musique et du décors, quand Sam comprends enfin que les enfants ont juste besoin d'une présence et rien de plus; par contre les quelques scènes d'actions sont aussi intense que mal foutus; il y a aussi un gros travail sur la musique, assez élégante et originale, puis la chanson du film chanté par Chris Cornell est vraiment bonne; ainsi que les décors reconstitué de tout pièce en Afrique du Sud filmé de bien belle façon. Le casting s'en sort bien dans son ensemble même si le mot qui revient pour l'ami Gerard Butler c'est inégal, si Forster est convaincu d'avoir trouvé l'incarnation même de la virilité il en oublie de bien le diriger, il joue par moment tout en douceur et finesse est la scène d'après comme une grosse brute, c'est trop surjoué d'un coup, ce qui est dommage car le rôle lui vas bien; les deux mâles que l'on aperçoit assez souvent sont Michael Shannon, son ex-pote motards qui lui aussi vas radicalement changé, une transformation plus sincère et crédible; ainsi que Souleymane Sy Savane jouant un membre de l'armée locale qui est témoin de toute cette misère, de ce trafic mais aussi de toute son impuissance; si Michelle Monaghan a le rôle de la femme de Sam Childers elle est relativement mis en retrait comme Kathy Baker et la petite Madeleine Caroll, de la sobriété qui touche malgré le peu d’intérêt qui leur est porté

Alors avant de vous lancer dedans, penser bien que le titre n'est pas forcément en adéquation avec le film. Dernier film de Marc Forster, plus posé et sobre qui essaye de raconter une partie de la vie de Sam Childers , hélas gâché par un scénario qui ne semble pas trouvé le ton juste pour aborder l'histoire, ce qui ce ressent dans le jeu des acteurs, toutefois si le propos a l'air déjà vu des milliers de fois, l'histoire de ce bonhomme est assez intéressante pour y jeter un oeil

Découvrez d’autres oeuvre sur Cinetrafic dans des catégories aussi diverses et variées que dans la liste bandes annonces ou film action 2012.
---------------------------------------------------------------------------------------------

DVD « Machine Gun Preacher » en DVD le 3 Janvier 2013

METROPOLITAN FILMEXPORT 

Date de sortie en DVD: 2 Janvier 2013 
Date de sortie en Blu-Ray: 2 Janvier 2013 


Concernant cette petit galette a paraître bientôt chez nous, elle est de bonne qualité tant dans l'image que dans la qualité sonore, on y trouve aussi les habituelles options, choix de la langue (Ang ou Fra), en 5.1 ou pas, les chapitres et les bonus qui manque un peu de densité pour ceux qui apprécie cela.

Entretien avec Marc Forster (env 18min):
Un entretien assez succinct mais qui en apprend pas mal sur la génèse de ce film, sa rencontre avec le scénariste, celle avec Sam Childers, le début du casting et le tournage en Afrique du Sud dans des conditions parfois étranges

Création de la Bande Originale (env 14min):
Un focus sur toute l'équipe qui fut en charge de la B.O, leur réflexions sur la musique a adopté pour les divers style de vie de Childers, le choix des instruments, en prime ils apparaissent comme figurant dans le film

Clip de la chanson « The Keeper » de Chris Cornell



Bandes Annonces

DVD "Machine Gun Preacher" de Marc Forster, disponible en DVD depuis le 3 Janvier 2013, distribué par "Metropolitan Filmexport"
---------------------------------------------------------------------------------------------

4 commentaires:

  1. Il était temps qu'il sorte celui-là parce que c'est du development hell de première. Perso il ne m'intéresse pas, n'ayant pas du tout été convaincu par la bande-annonce. De plus, j'attends encore de voir le pseudo-talent de Marc Forster.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'ai choisi de tester le DVD au titre, c'est décevant mais l'histoire ne m'a pas déplus, après il est loin d'etre en tete de liste des films qui parle de se sujet

      Supprimer
  2. Il ne me tente pas particulièrement au premier abord mais j'aime plutôt bien Gerard Butler donc je me lancerai peut-être un jour ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le role, il est intéressant bien que l'interpretation manque de constance

      Supprimer

Rechercher dans ce blog