MILLION DOLLAR BABY Réalisé par Clint Eastwood Sortie en salle le 23 Mars 2005 Synopsis: Rejeté depuis longtemps par sa fille, l'...

Million Dollar Baby

13:30:00 Inglourious Cinéma 8 Comments

MILLION DOLLAR BABY
Réalisé par Clint Eastwood
Sortie en salle le 23 Mars 2005

Synopsis:

Rejeté depuis longtemps par sa fille, l'entraîneur Frankie Dunn s'est replié sur lui-même et vit dans un désert affectif, en évitant toute relation qui pourrait accroître sa douleur et sa culpabilité. Le jour où Maggie Fitzgerald, 31 ans, pousse la porte de son gymnase à la recherche d'un coach, elle n'amène pas seulement avec elle sa jeunesse et sa force, mais aussi une histoire jalonnée d'épreuves et une exigence, vitale et urgente : monter sur le ring, entraînée par Frankie, et enfin concrétiser le rêve d'une vie. Après avoir repoussé plusieurs fois sa demande, Frankie se laisse convaincre par l'inflexible détermination de la jeune femme. Une relation mouvementée, tour à tour stimulante et exaspérante, se noue entre eux, au fil de laquelle Maggie et l'entraîneur se découvrent une communauté d'esprit et une complicité inattendues...

Critique:

C'est très rare quand je commence a commenté le film que je suis entrain de regarder, il s'agit de « Million Dollar Baby », c'est un film que je gardais de coté depuis un moment, une belle édition dans un boitier métallique, plus forte est l'attente plus l'émotion est grande, car chaque minute qui passe le film de Clint Eastwood se fait de plus en plus intense, on sent les choses arrivés et croyez moi ce n'est pas qu'une histoire de boxe.

Frankie Dunn est un vieux mec qui tient une salle de boxe, vieil acariâtre qui évite de s'attacher sauf a ces poulains, a ses boxeurs qu'il manage, mais toute cette activité masque des blessures profondes que Dunn aura du mal a cacher, quand Maggie, boxeuse « harceler » pour que cela soit lui qu'il entraine. Maggie paye ses cotisations dans la salle de sport, commence a taper dans les sacs, mais il ne degne pas la regarder, Eddie son assistant l'encourage, lui donne des conseils pour progresser. Alors qu'il vient de perdre son poulain qui vas dans une écurie différente, il décide de la former, mais quand il l'a confie a un autre manager, Maggie n'est pas heureuse, mais le soir de son match Dunn l'a regarde boxer et la prends sous son aile; petit a petit elle devient une boxeuse de premier rang, elle gravie les échelons très vite, jusqu'à devoir affronter la championne, mais elle en ressortiras paralysé. La descente au enfer commence et Dunn aura a faire un choix très dur.

On ne peut pas dire que Clint Eastwood fait un film sur la boxe, cela serait mentir, mais plutôt un film avec de la boxe, de la boxe comme défouloir, de la boxe comme fil émotionnel, de la boxe comme philosophie de vie, cela a permis au scénario signé Paul Haggis est adapté de la nouvelle de F.X Toole « La Fille à un million de dollars tirée du livre Rope Burns: Stories from the Come » de développé de nombreux thèmes, la famille, la maladie, la mort, la foi, l'euthanasie … C'est un drame que l'on ne voit pas arriver, ce qui est d'autant plus cruel, le rythme du film est parfait, s'accélérant quand il faut, jouant avec nos émotions, des combats de boxe crédible porté par une immense Hillary Swank, le tout sur une musique douce et percutante que lui et son fils ont composé, un film a qui je n'y trouve pas de défaut.

Le film tourne autour de trois interprètes, tout d'abord l'oscarisé Hillary Swank ce qui est absolument mérité, au delà d'une performance physique de haute volée, entrainé par l'un des meilleurs coach, elle est ce montre d'une justesse, d'une sensibilité a fleur de peau qui nous l'a rende si attachant devant un destin et une famille arrogante, ainsi que belle, simple et digne dans ces derniers instants; le grand Clint Eastwood en coach revêche, cabossé par la vie qui se montre comme a son habitude, acariâtre limite sauvage, mais sous sa gueule buriné se cache un cœur qui ne demande qu'a aimer, jusqu'au bout il sera la pour elle; enfin Morgan Freeman, narrateur, ancien boxeur trainant sa carcasse dans la salle de Frankie, devenant un espèce d'ange gardien, discret et respectueux, toujours aussi bon

Un grand choc émotionnel, une immense réussite

8 commentaires:

  1. Le meilleur du cinéaste et le premier de vue. Un véritable sucker punch dans la tronche qui dans sa seconde partie fait pleurer aux larmes. Un sommet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais pas vu arriver la seconde partie et je ne m'en suis toujours pas remis, un choc immense pour une film qu'il est encore plus

      Supprimer
    2. Moi non plus. Je m'attendais à un film de boxe pur et dur, en sachant que je ne connaissais Eastwood que de réputation sans savoir à quoi m'attendre. Ce film me tentait à cause de Freeman aussi. Autant dire que le coup de poing est rude. Je le revoie au moins une fois par an avec toujours la même tristesse.

      Supprimer
    3. Je crois que c'est sa qui choque le plus, de ne pas le voir arriver ...

      Supprimer
  2. Un véritable petit chef d’œuvre ce film, je ne m'en lasse pas. La réalisation est superbe, les acteurs sont brillants et l'histoire est juste prenante. Comme vous, j'ai vraiment été ému aux larmes dans la seconde partie du film.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout juste une immense réussite, il n'y a pas grand chose a dire dessus, c'est sensationnel et l'on doit etre plus d'un a avoir pleurer

      Supprimer
  3. Un grand film qui reste en mémoire longtemps!

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog