SUICIDE SQUAD réalisé par David Ayer J’attendais suicide squad comme d’autre ont attendu star wars en décembre dernier. Je voulais le vo...

Suicide Squad [By Cecile]

17:46:00 Cecile 4 Comments


SUICIDE SQUAD réalisé par David Ayer

J’attendais suicide squad comme d’autre ont attendu star wars en décembre dernier. Je voulais le voir intensément. J'aimais le postulat d’anti-super héro. J’aimais l'idée d'un film autour des méchants. J’adooooorais le ton des bandes annonces, le film centré sur Harley Quinn. ce joker punk rock et gangsta. Et plus que tout j’attendais le film Post oscar de jared leto. vu son implication, vu ce qui se disait de son jeu, je voulais voir ça!

Et j’ai vu le film, deux fois. Je remercie la cadre incompétente et condescendante de l’ugc Bordeaux. Et j’ai commencé à lire tout ce qui se disait autour, le montage secret du film dans le dos d’Ayer. Sa vision plus sombre, plus violente du film qu’il a scénarisé, filmé, et dont il a réalisé une mouture. Et je reste la. Face à un film que j’ai aimé, un film imparfait, mais pas le film que j’étais venue voir.

Car oui j’ai aimé ce film. Il est simple et efficace. Il est ce que j’attends d’une grosse production américaine. il y a ce design fort qu’Ayer a créé. Ces personnages dont les tenues aux accents punk rock, aux couleurs vives, efficaces et minimalistes ont déchiré la blogosphere. Une année à se demander si le joker peut marcher pieds-nus ou si harley peut vivre si on lui enlève sa combinaison de soumise. Tous ces personnages étaient la preuve qu'il y aurait dans ce film un parti pris. On aimerait ou pas. Et c'est une chose que l'on retrouve. Leurs looks est un bonheur de créativité. De l’enchanteresse qui oscille entre la divinité maya et le petit chat sauvage, elle est splendide à l'étape ultime de l’évolution del diablo qui est magnifique, graphique, tous les détailles semblent être réfléchis, katana est aussi splendide. ils ont tous un petit quelque chose qui marque nos esprits.

Ce parti pris est soutenu par les maquillages. Ceux créés pour les personnages hommes sont somptueux. Killer croc semble avoir une vraie peau de crocodile. On a envie de passer la mains sur ses épaules pour savoir s’il est pourvu d’écailles. Les tatouages d'el diablo ressemblent à ceux d’un gang mais également a des stigmates mystiques. Ils font réellement passer les personnages qui les portent à un autre niveau. Celui qui m’a le plus impressionnée, est le maquillage des yeux d'Harley Quinn. Car pour porter le maquillage qu’elle a, et qu’il soit joli, il faut qu’il soit personnalisé. De plus il évolue au fil du film, de ses émotions, de ce qu’elle cache derrière le sourire peint sur sa bouche, le maquillage de ses yeux n’est pas le même, mais malgré ça elle est toujours extraordinairement belle. Il est parfaitement complémentaire du jeu de Margot Robbie.


La personnalité de ce film, c'est aussi son OST. Même si les compositions «classiques» pour ce film n’ont pas une originalité folle, ça reste un joli écrin. Sa force c’est sa playliste. Mon dieu, qu’on la partage avec moi de suite. Entre les chansons créées pour ça comme celle des twenty one pilots, ou celle de Grâce qui ont une existence hors du film et celles ajoutées, empruntées à nos cultures musicales comme sympathy for the devil, ou without me d’ Eminem elles offrent a chaque personnage son morceau, et chaque moment son ornement musical. Du miel pour mes oreilles!

Comme ce film est un comic book movie, je vais le mettre en perspective avec tout ceux que j’ai vu (le maître des clés de ce blog depuis six ans me les a tous amené voir) et celui ci est l'un de mes préférés. D'abord car je ne me suis pas ennuyée une seule minute.

C'est un film sans temps mort. Il y a toujours un rebondissement, une explosion, un truc qui pète. Le film passe doucement et sans encombre. Il n'y a pas de super héros geignards et super malheureux. Tout ceci en réussissant a gardé un pan émotionnel efficace. L’histoire à même réussi à me mettre au bord des larmes. La deuxième fois je faisais des bons aussi hauts dans mon siège que la première fois. Je répète, je ne lis pas les comics, je prends juste en compte le plaisir que j’ai eu en le voyant. Ce plaisir tient aussi au casting qui est très bon: ils sont beaux, ils sont parfaits même en crocodile. Mais ce qui m’a le plus enthousiasmée c’est les personnages féminins et celles qui les incarnent. Viola Davis, Amanda Waller. est probablement the worst of the worst. Elle compose avec un visage impassible et distingué, une femme sans sentiments, sans honte, mauvaise a souhait. Elle domine, et manipule les gens avec une aisance sans nom. Viola Davis nous offre un personnage fort en tailleur suranné.
Elle est extraordinaire et mémorable….




Katana est un de ces personnages sous exploités. Mais elle est magnifique, elle a une identité forte. Elle attend la mort autant qu’elle l’a donne. Elle a une silhouette avec un long ruban qui vole au vent; et ce masque blanc avec le point rouge sur le front, absolument graphique. J’aime le personnage de veuve vengeresse. J’aime son sabre, et j’aurai voulu en voir et en savoir plus. Mais elle est assez forte, et assez charismatique pour être marquante et présente malgré cela.

Et puis il y a Harley Quinn, badass, amoureuse et folle; elle est la bouffée d’oxygène de ce film. Elle est aussi forte et dangereuse qu’un mec. Sauf qu’elle est mieux. Son look de femme fatale en mini short est absolument craquant. Elle est d’une blondeur et d'une pâleur qui amène la lumière dans ce film. J’aime avant tout qu’elle assume tout, d’être une méchante, d'être folle, d'être une bombe, de coucher ou elle veut, quand elle veut, avec qui elle le veut, et surtout d’être amoureuse et de faire tout pour son puddin.
Mais malgré toute l’affection que j’ai pour ce film il y a quand même de nombreux bémols a mon engouement.

D’abord même si le Squad fonctionne, il est quand même très déséquilibré. Ça ressemble énormément à un Deadshot Squad. Il n’y a que lui qui parle, il a la science infuse, il a le bon mot. Et bien sûre comme dans tous les films de bande avec un coq à sa tête, il faut qu’il y est un autre coq pour qu’ils gonflent leurs plumes et se comparent. Les joutes verbales avec Flag, sont drôles et bien tournées mais elles n’apportent rien. Si ce n'est que d’asseoir Deadshot. Les autres sont là, tel un écrin. Et ça me dérange malgré le fait que Will Smith fasse bien le job. Il n’y a que l’électron libre Harley Quinn qui tire son épingle du jeu

Le design est recherché mais il y a un vrai problème avec les combattants des méchants que je ne sais pas vraiment comment appeler. Les choix faits les rendent très difficilement lisibles. Ça complique beaucoup l’esthétique des combats. Puis il n'y a rien de novateur à créer un nuage de déchets qui gravitent autour de l’immeuble où sont retranchés les méchants, ou une orbe moche derrière la chef des méchants Alors pourquoi le faire?


Tous ces points j’aurai pu faire avec. Mais ce film m’a frustrée et déçu. Pas tant par ce qu’il n'est pas génialissime mais sympa pour moi. Mais parce que j'ai eu l’impression que l’on m’a vendu du rêve. Je ne parlerai pas du montage en secret dans le dos du réalisateur, ou de la Warner… je parlerai que de mon ressenti. Cette impression que l’on m’a vendue un film et qu’il n’ont jamais eu l’intention de me le donner. D’abord le ton est différent. Les jokes devenues virales sont montées de telles manières qu’une partie tombe à plat et une partie des moments teasés sont absent, on a perdu un peu du coté enjoué annoncé.

Puis tout ce qui ne touche pas le personnage de will smith est bâclé pas une minute on s’arrête sur l'histoire de killer croc. Je n'ai aucune idée de pourquoi se personnage est mi-homme mi-croco, je ne sais pas si il est né comme ça (ça ne serait pas banal), je ne sais pas si c'est une manip génétique, je présume qu'il mange des êtres humains, mais je n'en suis pas sure tant il a l'air d’être de bonne compagnie ici. Je ne peux quasiment pas parlé de slipknot, pas même présenté car il aurait fallu dire que c’était un violeur. Quant à El Diablo on voit que ses tatouages racontent de choses, son évolution ultime, la coiffe, la couronne semblent indiquer des choses sur lui…mais rien ne nous est expliqué. On nous laisse avec nos questions en nous demandant si on voulait nous raconter une histoire et que le résultat pas très politiquement correcte a déplu; ou si il a fallu recentrait le récit sur un personnage et du coup on a tranché dans le vif.

Ensuite on m’a annoncé "the worst of the worst". Je m’attendais au minima à des asociaux. Et finalement la pire de tous est Amanda Wallers. Deadshot est un gourou donnant des leçons de vie. Ils rêvent tous d’avoir une vie de famille avec voiture et chien. Et lorsque harley les remet à leurs places c'est quasiment transgressif. Les worst of the worst ne sont pas du tout au niveau .



Mais Ma Déception, ma désillusion c'est le Joker. Et le fait qu’il soit si peu présent. Le joker a été teasé tout le long de la promo. En parlant de l’interprétation époustouflante de Jared Leto, ou encore en faisant filtrer des scènes jamais exploitées. Que ce soit le choix ou pas d'Ayer ça ne change rien à cette problématique. Il y a quelque semaine il Tweetait qu'il serait présent pendant 45min dans le film au final ça doit tourner autour 10 min…. J'ai l’impression que l’on m’a menti pour me traîner dans une salle de cinéma. Et c'est dommage car j'y serai allée sans ça

Bien sûre les connaisseurs des comics argueront qu’il n’y a pas de Joker dans le comic suicide squad. Mais cette attente, ce n’est pas le spectateur qui l'a créée, c’est avant tout le réalisateur en teasant son personnage, en publiant sa photo avant tout autre visuel du film, en encensant son acteur, parlant des tatouages qui finalement n'apparaissent quasiment pas. Puis c’est warner en faisant sortir des teasers très orientés sur lui, des clips ou il apparaît seul, publiant les photos behind the scenes... Maintenant moi je veux comprendre le cercle des armes?? Pourquoi? Comment? les grenouillères???? Et est-ce qu’un jour il nous montrera ses jouets? Cette déception est majorée par l’implication de l’acteur, son changement physique, son amour pour ce personnage, et finalement le fait que malgré tout, malgré dix min à l’écran. Dix minutes hachées, râpées, jetées là de manières anarchiques..Il est bon. Tu vois ça démarche, tu vois qu’il est bon, et que s’il avait plus de deux minutes d’affilées il pourrait être flippant. Un gâchis

Plus les jours passent plus apparaît la volonté de la Warner de faire un film arrondi aux angles. De faire un film politiquement correcte ou Les méchants sont des méchants mais des méchants présentables qui aiment leurs femmes, leurs enfants et leurs poissons rouges (leur licorne rose aussi). Mais le film qu’on m’a promis est un film avec les “worst of the worst “

C’est un drôle de sentiment que dire que l’on aime un film, mais qu’on espère une extended version moins propre, plus sombre. C'est presque aussi bizarre que de voir un réalisateur assumer le film qui nous est montré alors que l’on sait que ce n'est ni sa vision, ni son montage qui nous est livré.

Mais je trouve que c’est représentatif de suicide squad cet espèce de vacillement. On a l’impression qu’apparaît en filigrane un film, celui qui a été tourné mais pas celui qu’on nous a livré. Il y a des points pertinents qui auraient pu être novateurs, mais on retombe dans la grosse routine des studios qui veulent juste vendre des places et des produits dérivés.

4 commentaires:

  1. Il est triste de voir que Warner a peur de se planter à cause de putain de projections test à la con. Résultat des plans sortent du montage, alors qu'ils ont servi à la promo. Certes tous ne sont pas utiles, mais dans ce cas pourquoi s'en servir? Résultat on a une intro trop rapide, qui bâcle les plans à vouloir les montrer en accéléré, avec des descriptions que l'on a à peine le temps de voir à l'écran et des effets flashy douteux. Sans l'inexistence de personnages et des acteurs parfois nuls à chier. Pour le reste un film fun, divertissant et qui a de beaux atouts devant lui dont une contextualisation d'univers qui fonctionne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme dirait Struzan "Les costards cravates" ...

      Supprimer
  2. Pour le Joker et pour Harley Quinn, je veux bien. Mais le reste est à fuir.

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog