Un matin comme tant d’autres. Le banquier Carlos conduit ses enfants à l’école avant de se rendre à son travail. Son portable sonne. Une...

Appel Inconnu [El Desconocido]

00:43:00 Inglourious Cinéma 6 Comments


Un matin comme tant d’autres. Le banquier Carlos conduit ses enfants à l’école avant de se rendre à son travail. Son portable sonne. Une voix anonyme l’informe qu’une bombe est dissimulée sous son siège. Pris au piège avec sa famille, il n’a que quelques heures pour réunir une énorme somme d’argent ou… sa voiture explosera !


Appel Inconnu [El Desconocido] Réalisé par Dani de la Torre
Sortie le 11 Mai 2016 en DVD/Blu-Ray (Fra)
Sortie le 25 Septembre 2015 (Esp)

Des que je me penche sur le cinéma espagnol, je suis rarement déçu ! Il propose un large spectre de genres et de films tout en étant extrêmement ambitieux. Et cela se confirme avec le premier film de Dani de la Torre, le thriller « El Desconocido » ! Un film récompensé 2 fois au Goya, avec les Goyas du meilleur montage et celui du meilleur son, sur 8 nominations. 

Un film que vous pouvez découvrir en France grâce à l'éditeur "Koba Films" qui l'a sortie en DVD et en Blu-Ray le 11 Mai 2016 (http://urlz.fr/3E5i)




Carlos est employé d'une banque ! Un métier qui lui confère des revenues confortables pour faire vivre sa famille, même si l'orage gronde entre sa femme et lui. Alors qu'un matin il ne devait pas emmener ses enfants à l'école, Carlos change d'avis et ce décide à les emmener dans leurs établissements scolaires respectifs, sauf que tous vas très vite basculer. Pendant qu'il est au téléphone, un autre sonne dans la voiture, l'homme qui est ou bout du fil lui dit qu'il y a une bombe sous son siège et que si il ne fait pas ce qu'il désire, lui ainsi que ses enfants périront dans l'explosion. « El desconocido » est clair, il veut une somme bien précise, de l'argent que Carlos n'a pas et qu'il doit trouver en escroquant ses propres clients, mais tout cela va lui échapper pour prendre une tournure personnelle qu'il n'avait pas envisagé ! Acculé par l'homme au téléphone et par la police, il va tout faire pour sauver la vie de ses enfants au péril de la sienne …

Le premier film qui m'est venu à l'esprit en regardant celui là, c'est le « Phone Game » de Joel Schumacher ! Un long-métrage d'une grande efficacité, notamment grâce au scénario de Larry Cohen. Une constante pour ce genre de film, car si cela n'est pas bien écrit, on tourne vite en rond! Ce qu'Alberto Marini, le scénariste du glaçant « Malveillance » a très bien compris en créant une intrigue simple, précise, mais dont les nombreux twists et changement de ton nourrissent l'intrigue pendant 90 minutes.

Dani de la Torre qui signe son premier film est surprenant ! Il mets en scène l'histoire avec talent et une maîtrise de tous les instants ! Du début à la fin, le réalisateur gère aussi bien ce qui se passe dans la voiture, qu'a l’extérieur, sans jamais se perdre, tout en maintenant un suspense omniprésent. La bascule narrative qui fait que l'on passe dans le drame, correspond aussi à un changement de mise en scène, le cadre se fait plus large, les mouvements plus amples, Dani de la Torre se permet même un joli plan-séquence à l'arrivé de la voiture sur la place, l'intrigue n'est donc plus exclusive au personnage de Carlos, mais bien à la société entière. Les enjeux changent, la tension devient de plus en plus palpable, pour un final intense qui ne verse jamais dans le pathos gratuit !

Le seconde moitié du film prend une portée politique que je n'avais pas soupçonné ! Comme beaucoup de pays en Europe, l'Espagne a aussi été durement touchée par la crise économique, par le chômage et la pauvreté. Sans être un cours magistral sur ses conséquences, le film pointe avec justesse les errements des banques, des responsables, des exécutants comme Carlos, de leurs hypocrisies, mais aussi des victimes et de leurs détresses face à un système profondément inhumain …

Le casting est tout simplement excellent ! On y trouve Luis Tosar a.k.a le meilleur acteur espagnol qui me bluffe à chaque fois. Peut importe le registre qu'il doit jouer, il est crédible tout le temps et il donne toujours ce supplément d’âme pour sublimer ses performances, ce qui est encore le cas ici ! Javier Gutierrez, l'un des deux policiers de la « Isla Minima » joue ici l'antagoniste principal avec conviction, humanité et fragilité. Un acteur à fleur de peau pour un rôle intense. La surprise du film pour moi vient de la découverte de Elvira Minguez ! L'actrice joue le rôle de chef de la brigade de déminage, un rôle crucial qu'elle endosse avec naturel et énormément de talent. Des qu'on la voit, elle en impose et l'empathie qu'elle arrive a transmettre à son personnage, ainsi qu'a nous est juste phénoménal. Pour finir on y trouve aussi Fernando Cayo dans le rôle du policier Espinosa, Goya Toledo dans le rôle de Marta, la femme de Carlos; Paula del Rio et Marco Sanz les deux jeunes interprètes des enfants de Carlos. 


Pour un premier film, Dani de la Torre réussi un coup de maitre !


6 commentaires:

  1. J'ai pas trouvé ça transcendant pour ma part, pas innovant non plus, je me suis même fait ch... devant cet ersatz de Phone Game mal foutu, peu crédible & alambiqué .

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas trouvé cela palpitant ( je n'ai pas ressenti la tension lors des retournements vu & revu dans ce huit-clos malgré une mise en scène pas dégueulasse ). Son défaut est l’attachement que je n'ai pas eu avec cette famille. Franchement, les enfants sont énervants, sérieux ! ( déconseiller de voir le film en V.F ) J'ai apprécié le rôle de Elvira Minguez qui donne l'air d'une femme imposante. Malheureusement elle reste trop discrète alors qu'elle pourrait être d'avantage réactive face aux situations ( le problème d'être un personnage secondaire ).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprend car c'est la toute la limite de l'exercice ! Si on a pas d'empathie, il est très difficile d'accrocher au final

      Supprimer
  3. moi j ai bien aimez du debut a la fin mais juste pour info sa etais tournee ou ?

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog