Androids Dream - 2015 - Réalisé par Ion de Sosa Cette année le festival m'aura réservé deux surprises, l'une s'appelle « Le...

Androids Dream

23:03:00 Inglourious Cinéma 0 Comments


Androids Dream - 2015 - Réalisé par Ion de Sosa

Cette année le festival m'aura réservé deux surprises, l'une s'appelle « Les filles du moyen-age » et l'autre se nomme « Androids Dream ». Ce film intitulé en espagnol « Suenan Los Androides » est un film de sf invoquant l'immense Philip K. Dick, au travers de l'une de ses nouvelles les plus populaires « Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? ». Une inspiration de choix ! Matrice de l'un des films de sf les plus imposants de ses 35 dernières années le magnifique « Blade Runner » de Ridley Scott ! Mais Ion de Sosa le transpose à sa façon, avec des moyens dérisoires et une vraie envie de bien faire. L'action se passe sur terre, en 2052 dans une obscure petite cité balnéaire espagnole. Les gens sont de moins en moins nombreux et de plus en plus vieux, les rares jeunes ne sont là que pour travailler et satisfaire les envies d'une population de personnes âgées. Un calme qui ne sera troublé que par un homme tuant les jeunes gens de la cité. Au final le résultat est assez pauvre malgré une belle note d'intention et par les nombreuses précisions que nous a apporté le cinéaste pendant l'échange précédent le film. Si au niveau du fond on sent clairement la critique de l'Espagne post crise financière, avec l'abandon de projet dantesque inachevé, des logements fantômes, le chômage des jeunes ou encore leurs départs vers l'étranger., des tas d'éléments plombant l'économie et l'avenir des jeunes pendant que la « Vieille Espagne » en profite. C'est assez parlant quand on prend le temps de le réfléchir après avoir vu le film, mais sur le coup sans les éclaircissement de Ion de Sosa c'est très obscurs. Surtout quand on tire son intrigue de la nouvelle précédemment citée et qu'on ne précise jamais rien, hormis le cadre clairement défini, on est en 2052 et puis c'est tout ! De plus le choix de tourner en 16 mm pour marquer la différence avec notre époque et faire en sorte de rendre concret l'univers qu'il développe, cela ne marche jamais !!! Car si on regarde les bâtiments, les vêtements, les véhicules ou encore ce qu'ils mangent, rien ne fait « futuriste », rien n'est crédible et à partir de là, le film ne marche que par a coup ... 

Une heure de film expérimentale, avec des idées mais au final ratée! 

0 commentaires:

Rechercher dans ce blog