The New Janitor – 24 Septembre 1914 - Réalisé par Charlie Chaplin Dans « The New Janitor » ou « Charlot Concierge », Charlie Chaplin sous ...

The New Janitor

00:23:00 Inglourious Cinéma 0 Comments


The New Janitor – 24 Septembre 1914 - Réalisé par Charlie Chaplin

Dans « The New Janitor » ou « Charlot Concierge », Charlie Chaplin sous l'égide de la Keystone en est à sa douzième réalisation. Tourné entre « The Rounders » et « Those Love Pangs », Chaplin va retourner triturer les hautes classes de la société, en incarnant l'un des plus bas échelon d'un immeuble, celui de concierge. Tout fraîchement engagé comme concierge dans un immeuble de bureau, Charlot peu motivé entame son travail avec beaucoup de nonchalance. Les conditions sont rudes, l'immeuble haut mais rien ne doit l’arrêter, surtout quand il s'agit d'aller nettoyer les bureaux d'une banque. Malgré toute sa bonne volonté, il n'en reste pas moins une personne assez maladroite. Lors de son passage dans le bureau du directeur, il renverse par mégarde son seau d'eau sur la tête du responsable, alors qu'il était en train de laver les carreaux. Ni une ni deux, il est renvoyé et s'en va tout penaud. Pendant ce temps là, un vol est sur le point d’être commis mais c'était sans compter sur une employé qui appela Charlot au secours! On retrouve comme dans beaucoup de ses films, Charlie Chaplin au scénario et a la réalisation. Ici les gags sont moins brutaux mais plus dans le comique de situation et ça marche a tout les coups, notamment au début et à la fin quand Charlot est au centre de l'attention. Et le rythme est toujours aussi bon, ne sacrifiant a aucun instant son histoire au profit d'un trop plein de gags ! Ce qui est toujours plaisant car en 15 minutes, ce n'est pas simple de développer un propos et malgré ça il y arrive assez bien. C'est le combat du prolétariat contre le patronât, celui du pauvre contre le puissant et des barrières entre les gens qui forment les préjugés. La fin du film en sera une parfaite illustration, prouvant les inégalités entre les gens et sans m'avancer, ce message reste intact de nos jours. 

Une aventure agréable et critique a défaut d’être inoubliable.

0 commentaires:

Rechercher dans ce blog