Au commencement, il y avait une Déesse chargée de protéger la Terre, Athéna. Gardienne de l'équilibre, elle fut cachée des Forces d...

Les Chevaliers du Zodiaque: La Légende du Sanctuaire

12:07:00 Inglourious Cinéma 10 Comments



Au commencement, il y avait une Déesse chargée de protéger la Terre, Athéna. Gardienne de l'équilibre, elle fut cachée des Forces du Mal.Quand sa vie est menacée, Seiya et les Chevaliers de Bronze endossent leurs armures. Ce sont les Protecteurs d'Athéna, les Chevaliers du Zodiaque. Pour sauver leur Déesse et l’avenir de la Terre, ils vont devoir atteindre le Sanctuaire du Grand Pope et y affronter sa légendaire armée des 12 Chevaliers d'Or. La plus grande bataille des Chevaliers du Zodiaque débute aujourd'hui.

Les Chevaliers du Zodiaque: La Légende du Sanctuaire – 25 Février 2015 – Réalisé par Keichi Sato.

Depuis quelques années, on assiste au cinéma a un revival des dessins animés des années 80/90. Génération bercé par les productions asiatiques comme Albator ou encore Dragon Ball Z et les Chevaliers du Zodiaques pour les plus jeunes. Crée par des artistes mondialement reconnu, Leiji Matsumoto, Akira Toriyama ou Masami Kurumada, le succès de leurs œuvres n'est plus a prouver toutefois après des années d'absences en salles, on les retrouve a nouveau au cinéma ! Hélas ils ont souvent du mal a faire le voyage jusqu'à chez nous, malgré ça on en voit de temps en temps comme aujourd'hui avec « Saint Seiya – La Légende du Sanctuaire »

Au delà des cieux se situe le sanctuaire, territoire du Grand Pope et de la déesse Athéna. Dans l'ombre, ou les cieux … Ils protègent la terre des menaces divines qui pourraient s'abattre sur elle et cela depuis des millénaires, toutefois rien ne va plus au Sanctuaire. La réincarnation d'Athéna est en danger ! Heureusement que le chevalier d'or du Sagittaire est là pour la protéger et la mettre en sécurité, hélas sa vie en sera le prix et dans un dernier effort il confiera Athéna, alors nouveau né à Mitsumasa Kido tout en lui confiant les secrets de cet enfant et de son destin. Quelques années plus tard, Mr Kido a œuvré pour protéger sa fille « adoptive ». Sous l'égide de sa fondation, plusieurs enfants orphelins furent élevés et seuls quelques élus accédèrent aux titres de « saints», Seiya, Shiryu, Shun, Ikki et Hyoga sont de ceux là. Entraînés et équipés d'une armure, ils sont les protecteurs d'Athena. Jusqu'a l'age des 16 ans de Saori « Athena » Kido, ils n'eurent pas a se battrent mais quand le Sanctuaire fut a ses trousses, ils n'eurent plus le choix ...



On ne vas pas se mentir, je n'ai pas aimé ce film ! Sur bien des choses il passe à coté et vulgarise beaucoup trop de point de l'intrigue. Toutefois et au contraire du dernier film Dragon Ball Z, il y a de quoi espérer, de quoi se réjouir car il a su prendre une direction nouvelle pour donner un coup de neuf a nos souvenirs.

Tout d'abord visuellement, c'est assez plaisant pour les yeux, l'animation par ordinateur donne des résultats satisfaisants et génère de beaux effets de couleurs, de traînés et de scintillements nécessaires aux combats et aux armures, bien qu'ils soient parfois un peu trop nombreux (Lisibilité de l'action) … Ensuite bon nombre d'éléments clés ont changée, certains choix furent malheureux et d'autres bien plus heureux cependant la direction artistique reste cohérente et change certaines choses de façon pertinente.




Premier point, le sanctuaire que l'on place sans trop de mal en Grèce dans l'anime, se rapproche ici d'une vision mythologique en le plaçant dans les cieux, hors de portée de tous, une sorte d'Olympe « bis » avec une architecture évoquant malgré tout les temples grecs et développant un lieu singulier d'une réelle beauté ! Second point, le design des 5 adolescents qui se rapproche dans l'esprit du matériel original, on reconnaît bien des adolescents sauf que l'on y perd en profondeur, car les personnages ne sont plus marqués par leurs entraînements. Troisième idées intéressante, le pendentif qui sert de réceptacle a l'armure, une façon neuve de les faire apparaître et jouer avec le spectacle que cela engendre à chaque ouverture. Quatrième point et non des moindres c'est que Keichi Sato livre un film ou l'on ne s’ennuie pas, les temps morts sont bien gérés, les scènes d'actions sont inventives, rythmées et donnent vraiment quelque chose qui diffère de l'anime.



.
Bref si je ne me suis pas ennuyé devant, la qualité du spectacle et de l'histoire ne sont pas la ! J'ai eu beau apprécié tous les efforts pour apporter de la nouveauté, cela va au détriment d'une mythologie créée par l'auteur,

L'histoire m'a clairement déçu, 1h30 pour résumer plus de 70 épisodes c'est trop court ! En l’occurrence les scénaristes ont fait des choix aberrants, coupant, occultant ou encore modifiant certains passages clés. Donc ne vous attendez pas a voir la vies des « saints » de bases auparavant, a ce background si passionnant qui les caractérisent, a la notion de 7eme sens (ici a peine évoqué) leurs permettant de ce surpasser. Mais aussi, le scénario dit adieu a tous les combats clés de chaque Chevaliers de Bronze contre un Chevaliers d'Or, Shun contre Aphrodite (Poissons), Ikki contre Shaka (Vierge), Shiryu contre Masque de Mort (Cancer) aux profits de raccourcis et d'un humour un brin honteux ...




Je ne peux passer sur une remarque concernant les armures de ce film qui présentent tous les défauts et qualités inhérentes au film. Réactualisé le design des armures c'est bien, leur trouver un autre moyen d’apparaître c'est bien aussi et en faire un prolongement vivant des combattants d'un point de vu visuel ne me déplaît pas. Les armures étincelles, s'illuminent et ont des couleurs vives. Sauf que l'on cherche l'utilité de ces changements ! Pour une simple et bonne raison qu'on ne les reconnaît plus !!! La beauté de ces armures résidaient avant tout dans la représentation des constellations que les combattants incarnent. Que cela soit Pégase, le Cygne ou encore le Dragon, en un clin d’œil on les identifiait et ne plus voir ça a l'écran me navre profondément, ce n'est plus « Saint Seiya »…

Dernier point qui m'agace, c'est la faiblesse de l'OST du film ! Yoshihiro Ike compose une bande originale assez banale, qui certes accompagne bien le film mais rien ne s'en dégage, aucun morceaux mémorables et de facto pas de thèmes forts qui ressortent ! Je regrette que l'on ne retrouve pas quelques morceaux de la série animée composés par Seiji Yokoyama. Des morceaux emblématiques qu'ils auraient pu réarranger, remixer, pour profiter d'une base de travail évidente d'un compositeur qui a toujours su crée des morceaux avec beaucoup de punchs, ainsi que des thèmes spécifiques à chaque personnages qui étaient reconnaissables très vite et qui accompagnaient a merveille l'image, donnant au choix du courage, de l'envie ou de la mélancolie …

Au final « Les Chevaliers du Zodiaque: La Légende du Sanctuaire » est une adaptation vidée de toute sa substance, de toute émotion et de tout développement psychologique. Les Chevaliers du Zodiaque se sont « blockbusteriser » dans l'aspect le plus vil du genre, une histoire, des personnages, de l'humour, de l'action et des explosions ! Rien de plus …




10 commentaires:

  1. Je n'ai jamais été intéressé par le manga ou la série mais je dois avouer que la ba vu au ciné annonçait un film bordélique. Déjà qu'Albator c'était pas grandiose.je n'ose imaginer si ils se lancent dans un revival de City Hunter ou Cat's eye ou Goldorak.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'ai grandis avec ça et je pense que cela sens dans ce que j'ai écrit :)
      Certaines choses sont intéressantes mais comme j'ai pu en discuter sur twitter, cela ressemble plus au Choc des Titans et a Thor qu'aux Chevaliers du Zodiaque ...

      Supprimer
    2. Oui j'ai vu ta remarque (je vois tout tu sais ;)). :) En ce qui me concerne certaines séries du club do m'ont suivi sur differentes chaînes. Je regardais City hunter ou Dbz sur mcm par exemple. Après je fus davantage tourné vers le manga.

      Supprimer
    3. Moi cela faisait belle lurette que je l'ai avais finit ces séries ^^
      Et je rève d'une sortie bluray !

      Supprimer
    4. Tu es plus vieux que moi amigo! :) moi j'ai connu les restes! :)

      Supprimer
    5. I'm old :( #LOL

      Ce qui fait le plus au final, ce n'est pas le film c'est la masse de souvenir souillé par ça !!!

      Supprimer
    6. Ça a l'air d'ailleurs très vite fait. Un pote l'a vu et même s'il l'a aimé a trouvé que certains passages passaient beaucoup trop.

      Supprimer
    7. Ah mais c'est pas désagréable hein, tu ne t'ennuie pas, c'est juste un mauvais blockbuster !

      Supprimer
  2. Pour faire court c'est juste assez laid, et sans doute beaucoup trop centré sur Pégase..

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog