Philip est nerveux à l’approche de la sortie de son roman, pour lequel il rechigne à assurer la promotion. Enervé par l’environnement, ...

Listen Up Philip [FIFIB 2014]

01:08:00 Inglourious Cinéma 0 Comments



Philip est nerveux à l’approche de la sortie de son roman, pour lequel il rechigne à assurer la promotion. Enervé par l’environnement, ses responsabilités, et la détérioration de sa relation avec sa petite amie Ashley, il accepte l’invitation de son idole, Ike Zimmerman, dans sa maison d’été où il espère se ressourcer.

Listen Up Philip - 21 Janvier 2015 - Alex Ross Perry

Dans la sélection de huit films en compétition au F.I.F.IB, « Listen Up Philip » fait office de cas à part, pour deux raisons toutes simples ! Le réalisateur signe ici son troisième film avec un casting qui sonne comme du trois étoiles si on le compare au reste de la sélection, toutefois il ne faut pas s'y méprendre, on reste dans du cinéma indépendant pur et dur passé par le mythique festival de Sundance !

Philip Lewis Friedman est un écrivain comme il en existe beaucoup, cependant il a connu un certain succès, se classant parfois dans des tops de magazine ou encore apprécié par des écrivains plus âgés. A l'aune de la sortie de son prochain livre, Philip n'est pas forcément heureux, il a reçu les premiers exemplaires de son bouquin mais il s'en moque, la promo il s'en fiche aussi. Philip est juste énervé ! Par quoi ? Par absolument tout ! Ce misanthrope qui s'ignore va alors systématiquement flinguer tout éléments constituant son univers avec une précision diabolique pour un résultat …. incertain !

Pour un troisième film, on peut dire qu'Alex Ross Perry s'en sort bien ! Sur une trame assez classique, il n'oublie jamais son sujet, a savoir autopsié le comportement d'un auteur acariâtre ainsi que ses conséquences ! De ce fait Perry pose des réflexions existentielles, en rapport avec les personnages, des questions simples, pourquoi ? Comment ? Et surtout « qu'est ce que je souhaite ? » ! Bon le seul bémol pour moi c'est un problème de rythme, car parfois l'histoire a tendance a s’appesantir sur elle et a trop laisser dériver la réflexion, ce qui casse une rythmique bien pensé. Hormis ça, le film est jubilatoire, Alex Ross Perry s'amuse a brouiller les cartes, entre comédie, romance ou drame, il assortit l'histoire d'une touche d'amertume, de cynisme et tout est souligné par des dialogues bien écrit !

Autour de Philip et pour incarner Philip on trouve un casting solide ! Toujours bon et a fond dans l’interprétation et c'est l'un des atouts de ce film. Jason Schwartzman, un habitué de Wes Anderson que l'on a vu aussi dans Scott Pilgrim trouve ici un rôle en or ! Drôle, méchant, cynique, abrupte, et légèrement menaçant, il joue avec la limite, tend parfois vers la méchanceté sans l'atteindre et cette ambiguïté fait toute la particularité d'un personnage qu'on adore détesté ! Elisabeth Moss qui joue la chérie de Philip est vraiment attachante, drole, et talentueuse, des qualificatifs que je réitère pour Krysten Ritter, deux actrices avec du tempérament ! Car il en faut pour donner la réplique au premier cité ainsi qu'a Jonathan Pryce, sorte de clone « old-school » de Philip, aussi borné et têtu que son partenaire ...


Sympathiquement détestable quoiqu'un brin déprimant !


0 commentaires:

Rechercher dans ce blog