Après les événements cataclysmiques de New York de The Avengers, Steve Rogers aka Captain America vit tranquillement à Washington, D.C...

Captain America: The Winter Soldier

16:06:00 Inglourious Cinéma 10 Comments


Après les événements cataclysmiques de New York de The Avengers, Steve Rogers aka Captain America vit tranquillement à Washington, D.C. et essaye de s'adapter au monde moderne. Mais quand un collègue du S.H.I.E.L.D. est attaqué, Steve se retrouve impliqué dans un réseau d'intrigues qui met le monde en danger. S'associant à Black Widow, Captain America lutte pour dénoncer une conspiration grandissante, tout en repoussant des tueurs professionnels envoyés pour le faire taire. Quand l'étendue du plan maléfique est révélée, Captain America et Black Widow sollicite l'aide d'un nouvel allié, le Faucon. Cependant, ils se retrouvent bientôt face à un inattendu et redoutable ennemi - le Soldat de l'Hiver.

Captain America : The Winter Soldier/ Anthony Russo, Joe Russo/ 26 Mars 2014

Avec ce nouveau film des studios Marvel, on est au cœur de la phase 2 du MCU (Marvel Cinematic Universe), qui devrait ce finir en apothéose avec Avenger Age Of Ultron. Entre temps, une équipe de mercenaires aura « probablement » fait des ravages au box-office et que le plus américain des supers héros nous aura fait fêter le printemps de la plus belle des manières. C'était il y a quelque jour, Captain America : The Winter Soldier est sortie sur nos écrans en France, un peu las des diverses annonces de films, je ne l'attendais pas, mais grossière erreur, car on tient certainement le meilleur film du MCU, ce qui n'est pas un hasard tant le premier s'était montré lui aussi a la hauteur.

Première particularité, ce nouveau film, n'est pas a proprement parler la suite du premier Captain America, dans la mesure ou on ne découvre pas son réveil … Il se place donc après les événement relatés dans le premier « Avengers », un contexte a ne pas ignorer, tant il influence ce film.



Alors que la fin du monde a été évitee de justesse, le leader des Vengeurs « Captain America » vit a Washington et travaille pour le S.H.I.E.L.D. Dans une vie qui ne lui était pas destinée, il essaye tant bien que mal de s'adapter, a la technologie ainsi qu'a des menaces plus insidieuses que jamais. Suite a l'attaque de l'un des leurs, Steve Rogers est désavoué et sous les ordres de Alexander Pierce, chaque agent du S.H.I.E.L.D le traque. Mais « Captain América » ne se rend pas si facilement, c'est aidé de l'Agent Romanoff et de son nouvel ami « Le Faucon » qu'il va mettre a jour un complot qu'il ne pouvait imaginer … Et quand il touche presque au but, Captain America voit le soldat de l'hiver s'opposer a lui …

Au final, ce Marvel est une petite merveille, une réussite qui brille pour son sens du spectacle, amené par les frères Russo, que pour l'histoire, fine, intelligente et bien écrite. Pour tout dire on tient ici le Marvel qui surpasse Iron Man 3, la farce en moins, tant le film des Russo respecte son personnage, en lui donnant cependant une orientation moderne et d'actualité. Snowden, Wikileaks ou encore les événements du 11/9 sont autant de fait que le rapport autorité/peuple à changé, quand lui n'y voit que la protection de ses compatriotes, nous y voyons des mesures liberticides et la paranoïa nous guette en même temps que la confiance disparaît...

« This isn't freedom. This is fear. » 

Le S.H.I.E.L.D devient alors cette compromission ou la frontière entre bien/mal est ténu … Le duo Markus/McFeely au scénario tient compte de ça, pour livrer une histoire d'espionnage, paranoiaque, dans la droite ligne des films de ce genre dans les années 70, une histoire que n'aurait pas renier un certain 007. C'est ainsi qu'entre mensonges, trahisons et faux semblants, se mêlent complot et politique mondiale, une toile de fond qui donne beaucoup de corps au film, ainsi que de l'incertitude. Notre super-héros ainsi que ses amis sont malmenés, souffrent, pleurent et l'identification aux personnages n'en est que plus fort, tout comme leur incrédulité face aux menaces qui se dressent contre eux tant l'on ne s'y attend pas (Allez y traitez moi de naïf). C'est dans cet éco-systeme aux accents réalistes, que se positionne le film, la maturité en plus et l'humour potache aux vestiaires.



Ce qui fait du film des frères Russo le plus dur et le plus grave du MCU. On sent que cela se répercute dans la réalisation du film, les CGI s'effacent pour des séquences en dur explosives, les courses poursuites, les cascades, elle sont bien dirigés et assez imaginatives. Les scènes de Steve Rogers sont bien, la séquence du bateau est pas mal foutu, c'est dynamique, rapide (un peu trop parfois), on sent bien ainsi l'évolution dans le style de combat du héros, a la fois plus fin mais tout aussi brute, ce qui donne un beau duel a chaque fois que « the winter soldier » est la. N'oublions pas les subalternes, comme la veuve noire et le faucon qui sont autant de plus, qu'un nouveau échelon dans la mise en scène des combats, puis le final quant a lui, il est spectaculaire …

Ce film confirme aussi que Chris Evans était le bon choix pour jouer « Captain America », si « Avengers » le montrait légèrement effacer, Chris Evans franchit un cap, une étape de plus vers son rôle de leader. Fort de son passé, il sait la valeur d'une vie, il sait ce qu'est le sacrifice, son rôle s'affine, se précise, Steve Rogers n'est plus simplement un soldat mais aussi un homme a part entière qui réalise ce qu'il a perdu, ce qu'il a raté et ce qu'il ne pourra jamais rattraper, un Chris Evans qui va au dela du symbole, pour proposer un Captain America plus fort. Pour l'épauler, on trouve une équipe de choc, Samuel L.Jackson se glisse avec élégance dans ce costume de Fury, la veuve noire Scarlett Johansson, le petit nouveau Anthony Mackie, le Faucon, un personnage un peu mis en retrait mais qui possède un vrai charisme, ainsi qu'une assurance a toute épreuve. Chez les méchants, l'équipe est belle aussi, Sebastian Stan devient le soldat de l'hiver, mystérieux, sombre et froid, on ne sait que peu de chose, mais l'acteur tient bien le rôle, délivrant au passage pas mal d'émotions contradictoire, Robert Redford aka Mr Pierce est a son aise, un rôle d'administrateur véreux auquel sa classe légendaire fait merveille puis Frank Grillo en homme de main est assez bon lui aussi …


Fruit d'un univers qui continue de s'étoffer, de grandir et de prendre en maturité, ce nouveau volet de Captain America tape fort et se hisse directement comme le meilleur film du MCU ... 


10 commentaires:

  1. Captain America premier du nom était déjà le meilleur film de la phase 1, The winter soldier est bien capable de devenir le meilleur de la phase 2. Mais attendons de voir l'ami James Gunn sur Les gardiens de la galaxie. Un film d'espionnage plus que de super-héros et permettant de voir enfin la Veuve noire et Nick Fury émerger. Excellente introduction de Faucon également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord sur la phase 1 !
      Ensuite quand je dis le meilleur, c'est que j'ai vraiment un coup de coeur pour le personnage, je trouve l'acteur de mieux en mieux dedans, de plus en plus crédible et investi. Sinon l'intrigue et quand meme bien ficelé, en raccord avec notre temps et il y a moins de blague, ce qui n'est pas un mal ...

      Mais j'attends beaucoup des Gardiens de la Galaxie ...

      Supprimer
    2. Il faut dire que Chris Evans est réellement convaincant dans le rôle depuis le film de Joe Johnston. D'autant qu'il est bien plus dans le personnage qu'un Robert Downey Jr.

      Supprimer
    3. Downey Jr c'est un numéro a lui tout seul, mais je l'aime bien quand meme. Sauf que la je préfére le Captain maintenant et Evans nous le rends bien

      Supprimer
    4. Jusqu'à Iron man 3 le personnage était juste un rigolo ce qui n'est absolument pas le cas dans les comics. J'en ai un peu marre de le dire: Downey Jr ne joue pas Iron man il fait du Downey Jr.

      Supprimer
    5. Je comprends ton point de vue, mais je ne le partage pas, on a pas le meme bagage sur le sujet :)
      Mais oui, je suis d'accord avec toi sauf que le film en soit, le dernier Iron Man fonctionne en tant que film ...

      Supprimer
    6. Mais je suis d'accord sur Iron man 3, le personnage a plus de dramaturgie et c'était déjà un peu le cas sur Avengers. Mais Iron man 3 doit également beaucoup au style de Shane Black très particulier. Je te renvoie aux articles sur le Marvel Cinematic Universe que j'ai écrit il y a quelques temps.

      Supprimer
    7. Moi sur le coup c'est ce que j'ai aimer quoi, enfin on a eu un Marvel avec de la personnalités ...

      Supprimer
    8. C'est vrai, au final Iron man 3 est un vrai film d'auteur, puisque la personnalité de Shane Black est bien visible.

      Supprimer
    9. En meme temps j'adorais le boulot de Shane Black ^^ Ce n'était pas difficile de me convaincre ...

      Supprimer

Rechercher dans ce blog